jour


jour

jour [ ʒur ] n. m.
XIe jorn (sens I et III); bas lat. diurnum, pour dies « jour »
I(1080) Clarté, lumière; ce qui donne de la lumière.
1Clarté que le soleil répand sur la terre. Lumière du jour ( diurne) . Le jour se lève, naît, paraît, point. « Le jour sort de la nuit comme d'une victoire » (Hugo). La naissance, le point, la pointe du jour. 1. aube, aurore, 2. lever, matin. Le petit jour : la faible clarté de l'aube. Il fait jour, tout à fait jour. clair. Le grand, le plein jour : la lumière du milieu de la journée. En plein jour : en pleine lumière, et par ext. au milieu de la journée. — Le jour baisse, tombe. Obscurcissement, déclin, chute, tombée du jour. brune, crépuscule, soir. Poét. L'astre du jour : le soleil.
Loc. Demain il fera jour. Beau (belle) comme le jour : très beau. C'est clair comme le jour. Être comme le jour et la nuit, opposés. C'est le jour et la nuit, se dit pour marquer l'opposition entre deux choses, deux personnes.
2Donner le jour à un enfant, le mettre au monde. ⇒ naissance; enfanter. Voir, recevoir le jour, venir au jour. naître. Devoir le jour à qqn : avoir pour père ou pour mère. — (Choses) Ce livre ne verra jamais le jour.
3Source de lumière naturelle, clarté qui permet de voir. Laisser entrer le jour dans une pièce. « La table de M. Bergeret recevait les reflets d'un jour avare et sordide » (France). Regarder les couleurs à la lumière du jour. Se placer au jour, contre le jour. contre-jour. Jour tamisé, insuffisant. demi-jour. Exposer, étaler au grand jour, aux yeux de tous, sans se cacher. ⇒ divulguer, publier. Ils se montrent ensemble au grand jour. Mettre en plein jour les desseins secrets de qqn. découvrir, deviner, pénétrer.
4Rare Lumière, clarté autre que celle du soleil. Le jour d'une lampe ( abat-jour) .
5Éclairage montrant un aspect particulier. apparence, aspect. — SOUS UN JOUR. Les projecteurs montrent cette statue sous un jour insolite. Fig. Montrer, présenter (qqch., qqn) sous un jour favorable, flatteur, nouveau, sous un angle, un point de vue. « Vos amis vous connaissent sous votre véritable jour » (Aymé), tel que vous êtes.
♢ FAUX JOUR : mauvais éclairage.
II(XIVe) Ouverture qui laisse passer le jour.
1Fenêtre. Percer un jour dans une muraille. Dr. Jour de souffrance, ou de tolérance : ouverture uniquement destinée à donner du jour. — Intervalle qui laisse passer le jour. « Une cloison assez mal jointe pour laisser entre les planches qui la forment plusieurs jours » (Sade).
2Cout. Ouverture décorative pratiquée en tirant les fils d'un tissu. Faire des jours à un mouchoir. Par ext. Un jour : une ligne de jours. Un drap « marqué d'un grand G brodé, avec un jour simple » (Aragon). Jour Venise, jours fantaisie.
3 ♦ À JOUR. ajouré . Clôture à jour. claire-voie. « Une de ces élégantes cloisons à jour semblables à des grilles de chœur » (Gautier). Fig. Percer à jour.
4(1835) SE FAIRE JOUR. apparaître, se dégager, émerger, transparaître. La vérité commence à se faire jour. Il fallait « que l'orgueil se fît jour de quelque façon » (Stendhal),s'exprimât.
IIIEspace de temps déterminé par la rotation de la Terre sur elle-même.
1Espace de temps entre le lever et le coucher du soleil. journée. Le début ( matin) , le milieu ( midi) , la fin ( soir) du jour. Les jours raccourcissent, rallongent. « Le jour, je m'égarais sur de grandes bruyères » (Chateaubriand).
♢ DE JOUR : pendant le jour. Travailler de jour. Qui a lieu le jour. Service de jour. diurne. Hôpital de jour, où les malades sont soignés pendant la journée, puis rentrent chez eux le soir.
Nuit et jour; jour et nuit : sans arrêt, continuellement.
2Espace de temps qui s'écoule pendant une rotation de la Terre sur elle-même et qui sert d'unité de temps (24 heures). Qui dure un jour. diurne, éphémère. C'est à un jour de train. Astron. Jour sidéral. Jour solaire : durée de la révolution apparente du Soleil autour de la Terre. Jour solaire vrai : temps compris entre deux passages du Soleil au méridien, de midi à midi. Jour solaire moyen, plus long d'environ 4 minutes que le jour sidéral. Jour civil, de minuit à minuit. Le jour de l'An : le 1er janvier. Les sept jours du calendrier grégorien ( semaine; lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche) . Quel jour sommes-nous ? Numéro du jour dans le mois. quantième. Jours pairs, impairs. Durée de sept ( semaine) , huit ( huitaine) , dix ( décade) , quinze ( quinzaine) jours. Les dix jours du calendrier républicain (primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi, décadi).Poét. LE JOUR, LES JOURS, symbole du Temps. La course, la fuite des jours. « Le jour succède au jour » (Musset). PROV. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
3(Employé pour situer un événement dans le temps). date. Le jour d'avant ( veille) , d'après ( lendemain) . Dès les premiers jours. temps. Il y a un jour ( hier) ; dans un jour ( demain) . Dans huit jours. Il y a quelques jours. Il y a dix ans, jour pour jour ( anniversaire) . À jour fixe, nommé. Loc. Prendre jour (pour un rendez-vous). Venir à son jour et à son heure, au jour fixé par le destin, inéluctablement. Ce jour-là. fois. À ce jour : aujourd'hui. On verra cela un autre jour. L'autre jour : un jour récent. — Loc. UN JOUR : autrefois, dans le passé; dans l'avenir. Un de ces jours : dans un avenir imprécis. Un jour ou l'autre : tôt ou tard. « Un jour, tout sera bien, voilà notre espérance » (Voltaire). Un beau jour. CHAQUE JOUR. La tâche, la pratique de chaque jour. journalier, quotidien. Périodique paraissant chaque jour. journal. PROV. À chaque jour suffit sa peine. — TOUS LES JOURS. toujours. Choses qui arrivent tous les jours, couramment. De tous les jours : courant, habituel, ordinaire. Les habits de tous les jours. Pop. C'est du tous les jours : c'est un fait ordinaire. — JOUR APRÈS JOUR : quotidiennement. « Peiner jour après jour » (Martin du Gard). — DE JOUR EN JOUR : peu à peu. ⇒ graduellement. La situation s'améliore de jour en jour. — D'UN JOUR À L'AUTRE : d'un moment, d'un instant à l'autre, incessamment. Nous l'attendons d'un jour à l'autre.
Spécialt Le jour où l'on est, où l'on parle. Ce jour même, ce jour. aujourd'hui. Au jour d'aujourd'hui (pop.). PROV. Il ne faut pas remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même. — DU JOUR : du jour même. Nouvelles du jour. actualité. Le plat du jour. Des œufs du jour, pondus le jour même. — La fête, l'office du jour. Par ext. Ordre du jour. Du jour au lendemain : d'un moment à l'autre, sans transition. « Cela ne se trouve pas du jour au lendemain » (Racine). — À JOUR : au courant; en tenant compte des données nouvelles, des obligations. Mettre à jour un dictionnaire. actualiser. Mise à jour. Être à jour dans son travail (opposé à être en retard) . Avoir ses comptes à jour. Tenir sa correspondance à jour.
4Durée d'un jour. journée. En peu de jours. Long comme un jour sans pain. Ils doivent partir sous huit jours, avant que huit jours se soient écoulés. — PAR JOUR : dans une journée. ⇒ journellement, quotidiennement. Une, plusieurs fois par jour, une fois le jour.
♢ AU JOUR LE JOUR. Gagner sa vie au jour le jour, en gagnant seulement, chaque jour, de quoi subsister. Fig. « Vivre au jour le jour, sans souci du lendemain, sans préoccupations pour l'avenir » (Flaubert). D'une manière régulière, au fur et à mesure. Le travail avance au jour le jour.
♢ DE JOUR, se dit d'un service de vingt-quatre heures. L'officier de jour (cf. De service). Il est de jour.
5(Considéré d'après les caractères ou les événements qui le remplissent). journée. (Le temps qu'il fait). Les beaux jours. « C'est le soir d'un beau jour » (La Fontaine). Jours d'orage, de gelée. (Le caractère religieux, social, légal). Jour de fête religieuse, liturgique. Le jour de Pâques. Le jour des Rois : l'Épiphanie. Jour du Seigneur : le dimanche. Jour des Morts : le 2 novembre. — Jour de fête. Jour férié. Jours ouvrables. Jours d'arrêt, de prison. Absolt, pop. L'adjudant lui a flanqué quatre jours. (L'emploi qui en est fait). Jour de travail, de fermeture, de repos, de sortie, de promenade.
Absolt Jour de réception. « J'ai mon jour, le mercredi, où je reçois » (Balzac). On lui doit quinze jours (de travail, de salaire). Payer, donner ses huit jours à un domestique.
(Le caractère heureux ou malheureux, important ou non). Jours de deuil, de douleur, de malheur, de bonheur, de joie. Jours critiques, jours heureux. Vx Souhaiter le bon jour. bonjour. Jour solennel; grand jour. « Le jour de gloire est arrivé » (La Marseillaise). Jour décisif, historique. Le jour de qqn, qui lui est favorable. Rien ne marche aujourd'hui, ce n'est pas mon jour. (1917 ) Milit. Le jour J, fixé pour une attaque, une opération militaire. — Il est dans son bon jour, de bonne humeur. Les jours avec et les jours sans.
6Par ext. Espace de temps, époque. — DU JOUR : de notre époque. ⇒ actuellement, aujourd'hui. Le goût du jour, la mode du jour. C'est le héros, l'homme du jour. Loc. adv. DE NOS JOURS : à notre époque. ⇒ actuellement, aujourd'hui. De nos jours on lit moins qu'autrefois.
Un jour : un court espace de temps, peu de temps. ⇒ moment. « L'homme vit un jour sur la terre » (Lamartine). Vedettes, succès d'un jour. éphémère.
7Journée, moment de la vie. Notre premier ( naissance) , notre dernier jour ( 1. mort) . Absolt Les jours. vie. Loc. L'auteur de mes jours. Abréger, finir ses jours. Couler des jours heureux. Les vieux jours de qqn : la vieillesse.
⊗ CONTR. Nuit, obscurité.

jour nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) Clarté produite sur la Terre par la lumière du Soleil : Les premières lueurs du jour. En plein jour. À la tombée du jour. Cette clarté en tant qu'elle pénètre, se répand dans un espace donné et permet de voir les objets : Se placer face au jour. Ouverture, dans un espace plein, qui laisse passer la lumière : Des jours entre des planches mal jointes. Intervalle de temps compris entre le lever et le coucher du soleil en un lieu donné de la Terre, d'une autre planète, ou d'un satellite naturel du système solaire : Les jours commencent à diminuer. Une usine qui fonctionne jour et nuit. Période de rotation de la Terre, d'une autre planète ou d'un satellite naturel du système solaire sur eux-mêmes, rapportée à certains repères astronomiques (étoiles, Soleil, etc.) : Mois de trente jours. S'emploie pour évaluer le temps vécu, pour indiquer une date, situer plus ou moins précisément un événement dans le temps : Quel jour sommes-nous ? Ça fait plusieurs jours qu'il aurait dû me répondre. Partie de cette unité de temps consacrée au travail, à l'activité ; rémunération correspondante : On me doit cinq jours. Intervalle de vingt-quatre heures, considéré en fonction des circonstances qui le marquent (température, événements, activité des personnes, etc.) : Un jour de grande chaleur. Les jours de consultation d'un médecin. Bâtiment Petite baie donnant de la lumière ou jouant un rôle décoratif. Espace vide autour duquel se développe un escalier (dit escalier à jour). Broderie Vide pratiqué dans une étoffe, soit par le retrait des fils, soit par l'écartement des fils à l'aide d'une grosse aiguille. Chacun des points divers regroupant les fils de différentes manières à l'aide d'un fil rapporté. Couture ajourée qui se fait dans la lingerie de soie. Métrologie Unité de temps (symbole d, le symbole j étant aussi admis en France) équivalant à 86 400 secondes. Mines Ensemble des installations de surface d'une mine ou d'une carrière. ● jour (citations) nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire Rome 1880-Paris 1918 Passent les jours et passent les semaines Ni temps passé Ni les amours reviennent Sous le pont Mirabeau coule la Seine. Alcools, le Pont Mirabeau Gallimard Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire Rome 1880-Paris 1918 Vienne la nuit sonne l'heure Les jours s'en vont je demeure. Alcools, le Pont Mirabeau Gallimard Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux Paris 1636-Paris 1711 Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli. L'Art poétique Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 Il faut dire son chapelet quand on ne dort pas et ne pas ajouter la nuit Au jour à qui sa propre malice suffit. L'Otage, I, 2, le pape Pie Gallimard Alphonse Daudet Nîmes 1840-Paris 1897 Le jour, c'est la vie des êtres, mais la nuit, c'est la vie des choses. Lettres de mon moulin Fasquelle Eugène Grindel, dit Paul Eluard Saint-Denis 1895-Charenton-le-Pont 1952 Le jour est paresseux mais la nuit est active. Le Dur Désir de durer, Notre mouvement Seghers Jean Giono Manosque 1895-Manosque 1970 Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger. Rondeur des jours Charlot Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 C'est ici le combat du jour et de la nuit. Commentaire Dernier vers du poète prononcé durant son agonie Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Approche-t-il du but, quitte-t-il ce séjour, Rien ne trouble sa fin : c'est le soir d'un beau jour. Philémon et Baucis Alphonse de Prât de Lamartine Mâcon 1790-Paris 1869 Qu'importe le soleil ? Je n'attends rien des jours. Premières Méditations poétiques, l'Isolement Alphonse de Prât de Lamartine Mâcon 1790-Paris 1869 Le soin de chaque jour à chaque jour suffit. Premières Méditations poétiques, Philosophie François de Malherbe Caen 1555-Paris 1628 Tout le plaisir des jours est en leurs matinées. Stances Stéphane Mallarmé Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898 C'était le jour béni de ton premier baiser. Poésies, Apparition Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz Tchereïa, Lituanie, 1877-Fontainebleau 1939 Mais le jour pleut sur le vide de tout. Les Sept Solitudes, Dans un pays d'enfance Jouve Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz Tchereïa, Lituanie, 1877-Fontainebleau 1939 Le vieux jour qui n'a pas de but veut que l'on vive Et que l'on pleure et se plaigne avec sa pluie et son vent. Les Sept Solitudes, le Vieux Jour Jouve Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Pourquoi crains-tu ton dernier jour ? Il ne confère non plus à ta mort que chacun des autres. Essais, I, 20 contribue Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Pourquoi crains-tu ton dernier jour ? Il ne confère non plus à ta mort que chacun des autres. Essais, I, 20 contribue Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive. Essais, I, 20 Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive. Essais, I, 20 Évariste Désiré de Forges, chevalier puis vicomte de Parny île Bourbon, aujourd'hui la Réunion, 1753-Paris 1814 Académie française, 1803 Ne disons point au jour les secrets de la nuit. Élégies Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 […] Et nous avons des nuits plus belles que vos jours. Lettre, À M. Vitart, 17 janvier 1662 Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon cœur. Phèdre, IV, 2, Hippolyte Alfred, comte de Vigny Loches 1797-Paris 1863 Je leur donne des nuits qui consolent des jours. Poèmes antiques et modernes, Eloa ou la Sœur des anges Commentaire Lucifer parle des songes. Pline l'Ancien, en latin Caius Plinius Secundus Côme 23 après J.-C.-Stabies 79 Pas un jour sans une ligne. Nulla dies sine linea. Histoire naturelle, 35-36 Commentaire Mots prêtés par Pline à Apelle. Homère IXe s. avant J.-C. Car les chemins du jour côtoient ceux de la nuit. L'Odyssée, X, 86 (traduction V. Bérard) Bible Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s'inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine. Évangile selon saint Matthieu, VI, 34 Bible Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure. Évangile selon saint Matthieu, XXV, 13 jour (difficultés) nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) Sens Mettre à jour / mettre au jour : ne pas confondre ces deux locutions, voisines par la forme mais de sens bien différents. Mettre à jour = actualiser. Mettre à jour sa comptabilité. Mettre à jour un dictionnaire. Mettre au jour = amener à la lumière (notamment qqch qui était enfoui, caché). Le creusement du nouveau port a mis au jour un quai phocéen. - Au figuré : la police vient de mettre au jour un honteux trafic. Orthographe À jour (= évidé). Un jour est un vide ménagé dans le tissu, en couture, ou dans la maçonnerie, en architecture. L’usage veut que l’on écrive un corsage à jours (à trous) et un clocher à jour (qui laisse passer la lumière à travers les vides laissés dans la pierre). ● jour (expressions) nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) À jour, en conformité avec le moment présent : Mettre à jour son courrier. Au grand jour, au vu et au su de tous, ouvertement, sans rien dissimuler. Au jour le jour, régulièrement, sans omettre un jour ; en ne considérant que le jour présent, sans s'occuper du lendemain : Vivre au jour le jour. Beau comme le jour, très beau, très élégant. Familier. Ce n'est pas mon jour, se dit lorsque rien ne vous réussit. C'est le jour et la nuit, se dit de deux choses, de deux personnes absolument différentes, ou qui s'opposent en tout. Clair comme le jour, tout à fait évident. Déclin, tombée du jour, le soir. De jour, pendant le jour. De jour en jour, jour après jour, peu à peu, graduellement, avec idée de progrès ou d'effort. De (pour) tous les jours, qui est utilisé, fait chaque jour, qui est habituel, ordinaire. Littéraire. Donner le jour à un enfant, le mettre au monde. Du jour, du jour présent, de la journée en cours : Les nouvelles du jour ; du temps présent, de la mode actuelle : Se mettre au goût du jour. Du jour au lendemain, brusquement, sans transition. D'un jour, qui est de courte durée ; éphémère. D'un jour à l'autre, à tout moment, incessamment. Être dans un bon, un mauvais jour, être bien, mal disposé. Faux jour, lumière mal dirigée sur un objet et qui empêche de le voir convenablement. Homme du jour, celui qui attire l'attention publique à un moment donné. Il fait jour, le soleil s'est levé, il fait clair. Jeter un jour nouveau sur quelque chose, le faire apparaître sous un aspect jusqu'alors inédit. Jour artificiel, clarté provenant d'une source de lumière autre que la lumière naturelle. Jour pour jour, situe précisément une date par rapport à un jour donné ou par rapport au jour où on parle. L'autre jour, ces jours derniers, il y a peu de temps, tout récemment. Le grand jour, le jour où doit avoir lieu un événement important. Le jour de quelqu'un, celui où il est disponible pour faire quelque chose ; celui où il doit faire une chose importante. Le petit jour, le point du jour, la pointe du jour, l'aube. Mettre au jour, sortir de terre, dégager une chose enfouie. Percer à jour, deviner, découvrir la nature cachée de quelqu'un, ses intentions secrètes. Se faire jour, finir par apparaître, par être connu, notoire. Sous un jour + adjectif, sous tel ou tel éclairage ; sous tel aspect, à tel point de vue : Un projet présenté sous un jour trop favorable. Un de ces jours, un jour prochain. Un jour, un beau jour, à une certaine époque (du passé ou de l'avenir). Un jour ou l'autre, à un moment indéterminé (dans le futur). Voir le jour, venir au monde, naître ; être publié, édité, en parlant d'une œuvre écrite ; être montré, tiré de l'ombre ou de l'oubli. À jour, percé à jour, se dit d'un élément d'architecture, d'un objet, d'un ornement percés de nombreux vides (ou ajourés). Émaux cloisonnés à jour, émaux cloisonnés formant une paroi translucide. Jour de valeur, date à partir de laquelle une somme figurant dans un compte commence à porter intérêt, créditeur ou débiteur. Faux jour, dans un local, fenêtre donnant sur un local contigu, et non sur l'extérieur du bâtiment. Jour de souffrance, baie donnant sur la propriété d'un voisin, et soumise de ce fait à une réglementation particulière. À jour, se dit d'un type de monture sans fond utilisée pour des pierres transparentes ou translucides. Jour du Seigneur, le dimanche, jour hebdomadaire du rassemblement des chrétiens, en mémoire de la résurrection du Christ. Jours de planche ou de starie, délai accordé au capitaine d'un bâtiment pour opérer le déchargement ou le chargement d'une cargaison. ● jour (homonymes) nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) ajour nom masculinjour (synonymes) nom masculin (latin médiéval diurnum, du latin classique dies) Clarté produite sur la Terre par la lumière du Soleil
Contraires :
Cette clarté en tant qu'elle pénètre, se répand dans un...
Synonymes :
- lumière
- luminosité
Contraires :
- obscurité
Ouverture, dans un espace plein, qui laisse passer la lumière
Synonymes :
Période de rotation de la Terre, d'une autre planète ou...
Synonymes :
- journée
Intervalle de vingt-quatre heures, considéré en fonction des circonstances qui...
Synonymes :
- journée
Bâtiment. Petite baie donnant de la lumière ou jouant un rôle...
Synonymes :
- fenêtre
Broderie. Vide pratiqué dans une étoffe, soit par le retrait des...
Synonymes :
Sous un jour
Synonymes :

jour
n. m.
rI./r Lumière, clarté.
d1./d Lumière du soleil. Il fait jour.
Le jour se lève, apparaît.
|| Demi-jour: faible clarté.
Grand jour, plein jour: pleine clarté solaire.
|| Beau comme le jour: très beau.
Clair comme le jour: très clair; fig. très facile à comprendre.
d2./d Manière dont la lumière éclaire un objet.
Faux jour: lumière qui éclaire mal, qui donne aux objets un aspect qui n'est pas le leur.
|| Fig. Manière dont qqch ou qqn se présente, est considéré. Je ne le connaissais pas sous ce jour.
d3./d Vie, existence.
|| Loc. Voir le jour: naître. Donner le jour à un enfant.
|| Fig. Livre qui voit le jour, qui paraît.
d4./d Fig. Au jour, au grand jour: au vu et au su de tous.
rII./r Ce qui laisse passer la lumière.
d1./d Ouverture, fenêtre. Jours ménagés dans les parois d'une case.
d2./d Ouverture pratiquée dans une étoffe en groupant plusieurs fils par des points de broderie. Mouchoir à jours.
d3./d Se faire jour: apparaître progressivement. Une vérité qui se fait jour.
rIII/r Espace de temps.
d1./d Période de clarté entre le lever et le coucher du soleil.
d2./d Espace de temps de vingt-quatre heures correspondant à une rotation complète de la Terre sur elle-même. Les sept jours de la semaine. Jours fériés.
Jour civil, de minuit à minuit.
|| ASTRO Jour solaire vrai: durée qui sépare deux passages supérieurs consécutifs du Soleil au méridien d'un lieu.
Jour solaire moyen: durée du jour solaire pour un Soleil fictif qui se déplacerait d'un mouvement uniforme.
Jour sidéral: durée comprise entre deux passages consécutifs d'une même étoile au méridien d'un même lieu (1 jour sidéral = 23 h 56 min 4 s).
d3./d époque, espace de temps considéré relativement aux événements qui l'occupent, à l'emploi que l'on en fait. Jour de pluie.
être dans un bon, un mauvais jour: être de bonne, de mauvaise humeur.
Vivre au jour le jour, avec le gain de chaque jour; fig. sans souci du lendemain.
|| Le jour J: V. j (sens 2).
d4./d Cet espace de temps utilisé pour situer un événement, pour servir de point de repère.
Un jour: à un moment indéterminé. Passez donc me voir un jour.
Un de ces jours: prochainement.
Un jour ou l'autre: à un moment non précisé.
|| à jour: exact, en règle, effectué en totalité au jour considéré. Avoir des registres à jour. Mettre ses comptes à jour.
d5./d Moment présent, époque actuelle. C'est au goût du jour, à la mode.
|| (Plur.) De nos jours: à notre époque.
d6./d (Plur.) Durée de l'existence. Ses jours sont comptés.

⇒JOUR, subst. masc.
I. — [Jour implique la notion de lumière]
A. — Lumière du soleil sur la terre; cette lumière considérée suivant la position de la terre relativement au soleil. Chute, déclin, pointe, tombée du jour; jour déclinant, finissant, frisant, levant, mourant, naissant, tombant; le jour baisse, décline, finit, grandit, se lève, monte, (re)naît, paraît, passe. Nous faisons force de voiles, et au point du jour nous n'étions plus qu'à deux portées de canon (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 26). Puis, sous leurs fenêtres, quand le jour tomba, des enfants dans la rue firent une partie de barres; — et cette tranquillité, succédant pour eux au tumulte de Paris, leur causait une surprise, un apaisement (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 151). Ils m'ignoraient, ces barbares, mais leurs soucis, mais leurs élans, c'est à moi qu'ils les confieraient au lever du jour avec la charge des sacs postaux (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 145) :
1. Alors l'Okémaw fit venir une troupe de cerfs, précédés d'Awakesh, auxquels il ordonna de prendre chacun un tison enflammé, et de mettre le feu aux champs de graines situés autour de la petite montagne; ce qu'ils firent si adroitement, que, malgré le bruit, le feu et la fumée qui en résultèrent, tout fut brûlé avant la naissance du jour. Dès que le soleil parut, on vit ces blancs emporter à bord de leurs pirogues ce qu'ils en avoient débarqué, et sortir de la rivière avec un vent favorable.
CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, 1801, p. 127.
[P. réf. à l'identité originelle lumière/divinité] :
2. Les hymnes ne présentent pas la forme la plus ancienne de la religion védique. Dyaus, le dieu indo-européen du ciel, a déjà disparu du culte. Son nom désigne maintenant le « Ciel » ou le « jour ». Le vocable indiquant la personnification de la sacralité ouranienne finit par désigner un phénomène naturel. Il s'agit d'un processus assez fréquent dans l'histoire des dieux célestes : ils s'effacent devant d'autres divinités et deviennent dii otiosi.
M. ÉLIADE, Hist. des croyances et des idées relig., Paris, Payot, t. 1, 1976, p. 211.
Poét. (avec connotations myth.). Astre, dieu, flambeau du jour. Le soleil. Apollon, Dieu du jour, essayait de poser Son baiser de lumière sur vos lèvres de rose — Un ancien, de la sorte, eût expliqué la chose (GAUTIER, Poés., 1872, p. 309). Ô Zeus, flambeau du jour, ô splendeur coutumière! (MORÉAS, Iphigénie à Aulis, 1903, p. 260).
B. — 1. Source de lumière naturelle. Clarté, éclat, lueurs, lumière, rayons du jour; jour éclatant; le jour blanchit. Tout cela est bien mort, et Jérusalem est réellement le Saint-Sépulcre. Cette religion illumine encore les peuples, mais comme le jour qui éclaire encore le ciel lorsque déjà le soleil a disparu (DU CAMP, Mém. suic., 1853, p. 249) :
3. Sans vous envier ni vous plaindre,
Je regarde le jour s'éteindre
Sur les tertres de croix semés,
Ô pâles morts, où vous dormez.
MORÉAS, Stances, 1901, p. 107.
Poét. Les feux, les premiers, les derniers feux du jour. Et par-dessus l'atmosphère embrasée des feux du jour, pénétrer un univers nocturne (SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 46). Les sommets éloignés de l'est s'empourprèrent des derniers feux du jour (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 99).
Au fig. Lumière originelle (infra ex. 4).
a) [Symbole de beauté] Ces rois, ces princes charmants, ces princesses belles comme le jour (...) furent des dieux et des déesses autrefois (FRANCE, Livre ami, 1885, p. 283). Ah! cette aventure qu'elle avait tant rêvée (...) ce terrible danger dont la délivrait un jeune homme plus beau que le jour! (ZOLA, Rêve, 1888, p. 61).
b) [Symbole de pureté] Leur amour est pur comme le jour du bon Dieu (DUMAS père, Intrigue et amour, 1847, I, tabl. 1, 1, p. 192). Et rien qu'en nous touchant [l'enfant] nous transforme, et, sans bruit, Met du jour dans nos cœurs pleins d'orage et de nuit (HUGO, Légende, t. 5, 1877, p. 1154).
c) [Symbole de vie]
Donner le jour à (qqn/qqc.). Enfanter, donner (la) vie, (l')existence à. Tel est le vœu de la nature, que l'homme reste auprès des parens qui lui ont donné le jour, et sur le sol qui l'a vu naître (BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 105). Les chefs-d'œuvre des anciens peuvent être adaptés à notre goût, bien que toutes les circonstances politiques et religieuses qui ont donné le jour à ces chefs-d'œuvre soient changés (STAËL, Allemagne, t. 2, 1810, p. 134).
Devoir le jour à. Être né de. Suis le jeune homme qui maintenant te tiendra lieu de ceux à qui tu dois le jour (STAËL, Allemagne, t. 2, 1810p. 169).
Mettre au jour (qqn/qqc). Mettre au monde; créer (v. également infra C). Moi je préférerais voir mettre au jour une œuvre collective, votre idée de l'Encyclopédie du 19e siècle (HUGO, Corresp., 1868, p. 130). Mme Grimoard mit au jour un enfant mort (RADIGUET, Bal, 1923, p. 20).
Recevoir le jour. Naître. Je repassai dans les lieux chéris où je reçus le jour (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 147).
Voir le jour
[En parlant d'une pers.] Venir au monde. C'est là que j'ai vu le jour (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, 1801, p. 145).
[En parlant d'une chose] Être créé. Ce vieillard fragile méditait sur l'œuvre qui verrait le jour (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 88). Bien du temps passerait, cependant, avant que cette assemblée vît le jour (DE GAULLE, Mém., 1954, p. 220).
d) [Symbole de vérité, d'intelligence, de vérité révélée] Pythagore, Épicure, Socrate, Platon, sont des flambeaux : le Christ, c'est le jour (HUGO, Cromwell, 1827, préf., p. 6). Il [un homme de génie] luit; le jour qu'il jette est un jour éclatant; Il apporte une idée au siècle qui l'attend (HUGO, Contempl., t. 2, 1856, p. 121). Vous, vous avez compris ce que vous ne compreniez point. Pour vous viennent de s'ouvrir les portes du Jour (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 1053).
2. P. anal., PEINT. Représentation de cette source de lumière ou suggestions de ses manifestations. Le poète ne cherche pas autre chose, ni l'écrivain; et c'est pourquoi nous les voyons s'attarder avec tant de complaisance devant les peintures qui refont du jour avec des couleurs et même avec des formes (J. BOUSQUET, Trad. du silence, 1935-36, p. 145) :
4. ... Turner (...) sur la fin de sa vie (...) essayait de s'élever, dans une toile, avec le rêve des couleurs, à un jour vierge et primordial, à la Lumière avant le Déluge.
GONCOURT, Man. Salomon, 1867, p. 428.
C. — Clarté qui règne à la surface de la terre le temps d'une journée (par opposition à l'obscurité de la nuit). Jour blafard, blême, douteux, livide, pâle, sombre, verdâtre; avoir jour; il est jour; faire (grand) jour; voici le jour; en plein jour. Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le cercle, Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits (BAUDEL., Fl. du Mal, 1861, p. 118). Le brouillard a certainement sa poésie, sa grâce intime, son charme rêveur. Il fait pour le jour ce que la lampe fait pour la nuit; il pousse l'esprit au recueillement (AMIEL, Journal, 1866, p. 212). Si vous donniez un peu de jour ici; il fait noir comme dans une taupe (...). Il va à la fenêtre de droite dont il tire les rideaux : il fait grand jour (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, I, 1, p. 4) :
5. Départ de Katakouo bien avant l'aube; durant longtemps, nous cheminons dans la forêt, si obscure que, sans le guide qui nous précède, nous ne pourrions distinguer le sentier sinueux. Très lente venue du jour, un jour gris, terne, indiciblement triste. Monotonie de la forêt...
GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 752.
Au petit jour. À l'aube. Tous les matins il quitte l'hôtel au petit jour (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 19).
Avoir, prendre (son) jour sur; tirer (son) jour de. La galerie se continuait, toute droite, jusqu'à l'extrémité est du bâtiment où elle avait jour sur l'extérieur par une haute fenêtre (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 77). Une salle également grande et belle, un peu moins gaie, prenant jour sur la cour d'honneur : la chambre de Paulina (JOUVE, Paulina 1880, 1925, p. 58).
Proverbial. Demain il fera jour. Il ne faut rien brusquer pour comprendre et entreprendre; il faut (savoir) attendre; il y a lieu d'espérer en l'avenir. Marie : Ah! demain il fera jour, n'est-ce-pas? Demain il fera jour. Georges : Oui, demain il fera jour. — Pour quelques-uns (MONTHERL., Demain, 1949, III, p. 744).
Rem. L'opposition jour/nuit illustre tout naturellement la loi des contraires. Dans ce livre (...) il y a tous les contraires, le doute et le dogme, le jour et la nuit, le coin sombre et le point lumineux, comme dans tout ce que nous voyons, comme dant tout ce que nous pensons en ce siècle (HUGO, Chants crépusc., 1835, préf., p. 5). Hortense!... Ah! mon garçon, ne me parle pas d'elle! La nuit et le jour avec l'autre (ZOLA, Bouton de rose, 1878, III, 3, p. 275).
P. méton. La surface du sol qui reçoit cette clarté (le « visible » p. oppos. au « caché »). ,,Jour d'une mine. Ensemble des installations de surface`` (Lar. Lang. fr.). Ouvrier du jour. Ouvrier de surface (par opposition à ouvrier du fond, mineur) (d'apr. Lar. Lang. fr.).
Exposer, (s')étaler au (grand) jour, mettre à/au jour. Mettre à découvert; au fig. découvrir, faire apparaître, divulguer, publier. Il pesait dans ce trou une odeur âcre et douçâtre de mauvais marais. On avait mis à jour l'entrée de deux gourbis boches (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 268). Déjà le bras du juge se glissait entre le coffre à bois et la muraille, ramenait au jour un vieux portefeuille dont le contenu disparut en un clin d'œil dans la poche de son veston, tandis qu'il repoussait de l'autre main l'étui vide (BERNANOS, Crime, 1935, p. 805). Cependant, le « Comité de la libération », ayant à sa tête Victor Sévère, député-maire de Fort-de-France, Emmanuel Rimbaud, Léontel Calvert, etc., apparaissait au grand jour (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 130) :
6. ... une jeune fille entretenant avec Mlle Vinteuil des relations parallèles à celles de Charlie et du baron, avait mis au jour toute une série d'œuvres géniales et qui avaient été une telle révélation qu'une souscription n'allait pas tarder à être ouverte, sous le patronage du ministre de l'Instruction publique, en vue de faire élever une statue à Vinteuil.
PROUST, Prisonn., 1922, p. 264.
Éclairage particulier qui révèle un autre aspect des choses et des êtres ou qui en donne une compréhension nouvelle. Son père, ignorant en sculpture, la baronne non moins ignorante, crièrent au chef-d'œuvre; le ministre de la Guerre vint alors amené par eux, et, séduit par eux, il fut content de ce plâtre isolé, mis dans son jour, et bien présenté devant une toile verte (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 199). Si M. Robert Taupier veut me faire l'honneur de visiter ma galerie, nous choisirons pour son tableau le jour le plus convenable (LABICHE, Mari lance sa femme, 1864, I, 7, p. 385). Contre-jour, demi-jour. Faux jour. Éclairage imparfait qui ne met pas en pleine lumière la chose à voir et en fausse la vision. Elle est parfaite. Son visage ne connaît pas ces moments ingrats où le faux jour cherche un défaut à souligner, une ride à prédire (GREEN, Malfaiteur, 1955, p. 39).
[Dans le domaine de l'intelligible, jour va de la vérité qu'on recherche à l'évidence qui s'impose] Dans son/sous un jour (différent, faux, nouveau, vrai); éclairer par, (pro)jeter au, mettre dans son, voir dans son (vrai) jour; clair comme le jour. C'est clair comme le jour, dit-il, et il faut que vous ayez eu le cœur bien naïf et bien bon pour n'avoir pas deviné la chose tout d'abord (DUMAS père, Monte-Cristo, 1846, p. 204). Les nominations de conseillers d'État qui suivent les ordonnances de juillet jettent quelque jour sur les personnes qui, dans les antichambres, ont pu, par leurs avis ou par leur rédaction, prêter aide aux ordonnances (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 586). Voiture y est vu dans son vrai jour; sa mesure y est très-bien prise, et son rôle parfaitement présenté (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 12, 1851-62, p. 192). Les contes de La Fontaine, vus dans leur jour, à la façon d'un joli spectacle un peu lointain, peuvent être fort divertissants (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 290) :
7. ... un autre vénère cet oracle de Tagore : « Lorsque la compréhension de cette unité n'est pas purement intellectuelle, lorsqu'elle ouvre jour à notre être sur la lumineuse conscience de la totalité, c'est alors que la joie rayonne et que l'amour s'étend sur tout »...
BENDA, Fr. byz., 1945, p. 49.
D. — Lumière artificielle ou provenant d'un astre autre que le soleil. Je retrouve à leur place accoutumée, autour de la table en drap vert, sous le jour des lampes, ces trois jeunes visages, souriants alors, sans l'ombre d'un souci réel (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 71). V. distiller ex. de Lamartine :
8. Sur le pavé noirci les blafardes lanternes
Versaient un jour douteux plus triste que la nuit,
Et, suivant au hasard ces feux vagues et ternes,
L'homme passait dans l'ombre, allant où va le bruit.
MUSSET, Œuvres compl., Lettre à M. de Lamartine, Paris, Éd. du Seuil, 1963 [1836], p. 161.
Éclairer, illuminer à jour (cf. giorno (à)). Illuminer avec la même intensité lumineuse que celle de la lumière naturelle. Ludovic présenta (...) une quantité énorme de cierges aux religieuses de la Visitation, avec prière d'illuminer à jour leur église (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 460).
E. — P. méton.
1. Ouverture aménagée dans une construction pour laisser passer le jour, ou dans un ouvrage, par souci d'effets décoratifs. La maison lui semblait sans jour et sans fenêtre, Et l'aurore n'avait plus l'air de le connaître (HUGO, Légende, t. 5, 1877, p. 1147) :
9. Une des plus fortes sensations de cette Sienne, dont les rues étroites, toutes dallées et fraîches, semblent les couloirs d'un immense palais, ce sont soudain des jours, des sortes de fenêtres, ménagés aux plus beaux points...
BARRÈS, Sang, 1893, p. 234.
Au fig. Des vues, des aperçus, des jours, des ouvertures (...) voilà les formes sous lesquelles l'esprit perçoit les choses (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 58).
Spécialement
a) ARCHIT. Jour d'escalier. ,,Espace vide autour duquel se développe l'escalier`` (BARB.-CAD. 1971).
b) BRODERIE. Dans un tissu, espace vide à effet décoratif. Faire des jours dans un tissu; jour Venise; jours fantaisie. Un jour-échelle le long du décolleté et des manches de cette chemise de nuit en crêpe satin rose (Jardin des modes, janv. 1951, p. 21).
c) DR. ,,Jour de coutume : fenêtre ouverte dans un mur mitoyen; jour de servitude : ouverture ou fenêtre ouverte dans un mur en vertu d'une convention particulière; jour de souffrance : ouverture ou fenêtre donnant sur la propriété d'un voisin et qui ne peut être refusée par ce dernier.`` (BARB.-CAD. 1971). Nous n'avions pas de fenêtre sur le jardin Lamouroux, seulement un jour de souffrance (les villes de parlement, remplies de mots de droit) (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 98).
2. Toute ouverture, fissure, intervalle, qui laisse passer le jour, la lumière, dans un objet ou entre deux objets. On serre (...) les éclisses contre le moule, en ayant soin que ces éclisses (...) ne laissent point de jour entre elles et lui (MAIGNE, MAUGIN, Nouv. manuel luthier, 1929 [1869], p. 236). Honorine, à qui Marinette vient de payer ses sabots, demande qu'il n'y ait pas de jour entre les bricoles de cuir et le bois (RENARD, Journal, 1904, p. 915).
Se faire jour
Vx (sens propre et fig.) Se frayer un passage. Cet homme de bien était résolu de se faire jour dans l'Administration en y pratiquant une forte trouée (BALZAC, Employés, 1837, p. 13). Fabrice avait sauté à bas de son cheval malgré les gens qui le retenaient; il chercha à se faire jour (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 221).
Au fig. (auj. sens très proche de C supra). Apparaître, se révéler. Au couvent, la vérité se faisait jour, enfin! (BARRÈS, Colline insp., 1913, p. 327). Au demeurant, il me semblait que le même sentiment se faisait jour chez nos soldats (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 207).
Il (n')y a (pas) jour à (+ subst.); laisser jour à; (ne pas) voir jour à (+ inf.); trouver jour à (+ inf.). Trouver une ouverture, un moyen d'accès, une occasion, une possibilité à/pour. Mon chagrin est (...) qu'il n'y ait pas jour à quelque intérim en sa faveur (J. DE MAISTRE, Corresp., 1812, p. 142). Que la langue ne t'embarrasse pas. Si tu cultives ton âme, elle trouvera jour pour se montrer (DELACROIX, Journal, 1824, p. 104). Grévin était alors âgé de cinquante ans; il craignait de mourir; il ne voyait plus jour, sous la Restauration, à marier sa fille à son goût (BALZAC, Député d'Arcis, 1847, p. 326). S'il y a quelque anachronisme ici [dans Simiane de M. Fortoul], il n'est pas choquant, et on l'accepte, parce qu'il laisse jour aux accents les plus généreux échappés à l'âme de l'auteur (SAINTE-BEUVE, Prem. lundis, t. 2, 1869, p. 333).
À jour. [En parlant d'objets] Percé d'ouvertures, de trous qui laissent passer la lumière. Balcons, clocher à jour. Ses bonnets, de forme antique, avaient des agréments qui rappelaient les déchiquetures des vieux cadres sculptés à jour (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 163). Le Munster de Strasbourg a près de cinq cents pieds de haut. Il est de la famille des clochers accostés d'escaliers à jour (HUGO, Rhin, 1842, p. 357). Les portes s'accrochaient à deux piliers de métal quadrangulaires, travaillés et fouillés à jour (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 85).
Au fig., vieilli. Être à jour. Être connu de tous. Le lendemain, les soupçons s'envenimèrent. Comme la vie est à jour dans une petite ville, les femmes apprirent les premières que Brigitte avait fait au marché des provisions plus considérables qu'à l'ordinaire (BALZAC, Le Réquisitionnaire, 1831, p. 855 ds REY-CHANTR. Expr. 1979).
Percer à jour. Saint-Jean d'Acre, (...) avec le dôme percé à jour de sa belle mosquée écroulée, (...) attire l'œil (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 350). Les arbres sont orange, et dans Guillaume Tell, La montagne est percée à jour comme un tunnel (BANVILLE, Odes funamb., 1859, p. 105).
Au fig. Découvrir la nature secrète d'une personne ou d'une chose. Elle avait appris à connaître son mari qui, d'heure en heure, se sentait déchiffré, percé à jour (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p. 264). Mais la tâche propre de la psychologie des fonctions est de percer à jour ces mystères (J. VUILLEMIN, Être et trav., 1949, p. 57) :
10. Mais il ne pouvait néanmoins la rejeter entièrement parce que l'angoisse qu'il en éprouvait s'accordait à merveille avec cette certitude nouvelle, imprévue, d'être désormais percé à jour, incapable de retenir aucun mensonge, livré sans défense à ce qu'il avait craint toute sa vie plus qu'aucun péril : la curiosité d'autrui, la cruauté du jugement humain.
BERNANOS, Joie, 1929, p. 719.
II. — [Jour implique la notion de temps]
A. — Espace de temps qui s'écoule, en un lieu donné de la terre, entre l'instant du lever du soleil et celui de son coucher. Jours plus courts, plus longs que les nuits; jour égal à la nuit; heures du jour; début, milieu, fin du jour; les jours (s')allongent, (r)accourcissent; pendant, durant le jour; tout le long du jour. Ils sont restés tout le jour allongés sous les ginestes, bien cachés parmi les branches torses (GIONO, Colline, 1929, p. 58). Le printemps allait arriver. On venait de traverser des mois sévères, mais les glaces fondaient, l'hiver mourait dans les averses; on avait envie de se lever tôt, les jours allongeaient comme ces plantes qu'on voit grandir, se déplier en tremblant sur l'écran des cinémas (NIZAN, Conspir., 1938, p. 51) :
11. Nous errons à travers des demeures vidées
Sans chaînes sans draps blancs sans plaintes sans idées
Spectres du plein midi revenants du plein jour
Fantômes d'une vie où l'on parlait d'amour
ARAGON, Crève-cœur, 1941, p. 10.
Jour et nuit; nuit et jour. Sans arrêt. Un amour qui veille jour et nuit, qui fait mal (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1486).
Faire du jour la nuit et de la nuit le jour. Dormir le jour, vivre la nuit. Faire du jour la nuit et de la nuit le jour, c'est un moyen commode de ne pas voir les honnêtes gens (MUSSET, Lorenzaccio, 1834, I, 2, p. 92).
De jour. Propre au jour, en fonction le jour. Équipe de jour; service, travail de/du jour; bijoux, habit de jour. Dans un sac de nuit des objets de toilette, du linge de jour et une chemise de nuit (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 12).
Spécialement
DR. ,,Temps qui s'écoule entre le lever et le coucher du soleil et en dehors duquel il est interdit d'accomplir ou de signifier certains actes`` (CAPITANT ds ROB.).
PHILOS., RELIG. [Jour en dehors du temps de l'homme] Jours de la création :
12. Croyons que les jours de la création, ces jours qui commencèrent avant notre soleil, furent les jours de Dieu, les longs jours du monde.
BOUCHER DE P., Antiq. celt., t. 3, 1847-64, p. 6.
B. — Espace de temps qui s'écoule pendant une rotation complète de la terre sur elle-même, période de 24 heures. Synon. nycthémère (méd. et philos. notamment).
1. a) [Jour pris comme unité de temps indiquant la durée] Le jour divisé en 24 heures, l'année en 365 jours, le mois en 30 et 31 jours; les 28 et 29 jours de février; durée de sept jours (semaine), de huit (huitaine), dix (décade), quinze jours (quinzaine); jour lunaire. 2 avril. — Mardi-Saint. La somme nécessaire nous arrive enfin par les voies les moins prévues... 25 avril. — Lacune de vingt-trois jours. Nous avons déménagé, nous avons payé, nous avons vécu (BLOY, Journal, 1901, p. 60). ,,Jour sidéral : intervalle de temps séparant deux passages consécutifs d'une étoile au méridien du même lieu; jour solaire vrai : intervalle de temps séparant deux passages consécutifs du soleil au méridien du lieu considéré; jour solaire moyen : valeur moyenne du jour solaire vrai`` (LAITIER 1969) :
13. — Eh bien, si je ne me trompe, demain sera un des quatre jours de l'année pour lequel le temps vrai se confond avec le temps moyen, c'est-à-dire, mon enfant, que demain, à quelques secondes près, le soleil passera au méridien juste au midi des horloges.
VERNE, Île myst., 1874, p. 122.
Spécialement
ARMEMENT
Service de jour. ,,Responsabilité du service intérieur d'un corps de troupe ou d'une unité assumée pendant 24 heures`` (Lar. Lang. fr.). Officier de jour.
Ordre du jour. Instructions données pour la journée (v. infra, du jour avec d'autres valeurs). Ce sont elles [les associations d'officiers suisses] qui fixent l'ordre du jour de leur assemblée (JAURÈS, Armée nouv., 1911, p. 258). P. anal. (dans diverses professions). Ordre du jour d'une réunion, d'une séance, d'une assemblée. Passer à l'ordre du jour.
DR. Jour franc. Journée entière de minuit à minuit. Au cas où dans le même débat (...) la question de confiance serait posée plusieurs fois dans la même séance (...) le délai d'un jour franc vaut pour l'ensemble des votes à intervenir (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 462). V. aussi franc3 II B2.
b) [Jour avec une notion moins précise, moins officielle de durée] Un jour; plusieurs, quelques jours; un jour entier, plein; tout le jour; long comme un jour sans pain :
14. ... ma visite les avait emplies de joie, les avait rajeunies de près d'un siècle, avait éveillé en leur âme mille souvenirs tendres et douloureux; elles m'avaient retenu pour quelques jours; j'étais pour elles comme un fils...
BOREL, Champavert, 1833, p. 105.
) [Expression d'une durée continue]
Jour à jour. D'une façon suivie, régulière, systématique. Une destinée est écrite là jour à jour (HUGO, Contempl., t. 1, 1856, p. 6). Vaux est perdu, momentanément, mais Vaux sera repris et la bataille de Verdun se gagne jour à jour. La bataille de Verdun, jour après jour, prend son sens (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 301).
Des jours et des jours. Pendant très longtemps. Elle a cru des jours et des jours son propre sort lié à celui de ce cœur fléchissant, prête à détester l'homme gris, taciturne, qui la tirait ainsi vers le noir, la mort, mais elle a fini par comprendre qu'il n'en était rien (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1353).
De jour en jour; jour après jour; jour par jour. De façon progressive, régulière, opiniâtre, dans la continuité. Puis, de jour en jour, nos aïeux Devenant plus ingénieux, Ils imaginèrent la cave, Pour conserver le vin au frais (PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 4). Mais, petit à petit, jour après jour, il avait fait la patiente conquête des ténèbres (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 125). Il faut donc dire comment nous habitons notre espace vital en accord avec toutes les dialectiques de la vie, comment nous nous enracinons, jour par jour, dans un « coin du monde » (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 24).
) [Expression d'une durée discontinue ou interrompue]
Au jour le jour. Ce qui est relation au jour le jour, aussi impersonnelle que possible (BRETON, Nadja, 1928, p. 5). Les moyens, elle les trouvera au jour le jour par son génie ouvert (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 135). Emploi subst. L'au jour le jour. [Expression du court terme et de l'absence de plan] C'est l'au-jour-le-jour de l'existence, de la croissance plutôt, d'un petit qui devient grandelet (VERLAINE, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 17).
Un jour dans l'autre. En moyenne par jour. L'effectif de 4 divisions. TCO : 80-120, un jour dans l'autre (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 21).
Sous tant de jours. Avant que ne se soient écoulés tant de jours. Mon père m'envoie à Londres!... Il veut que je parte sous huit jours avec le courrier du Résident (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 46).
2. a) [Jour considéré en tant que repère chronologique indiquant la date] Le premier, le dernier jour de l'année; le jour de l'An; les différents jours de la semaine; numéro du jour du mois; jours pairs, impairs; le jour d'avant (veille), d'après (lendemain); il y a un jour (hier); dans un jour (demain). Votre premier plan, qui ne valait rien pour deux femmes, devient admirable depuis que vous êtes seul. Voyons, quel jour attendrons-nous votre visite? (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 191). C'était la veuve Désir qui tenait ce bal, une forte mère de cinquante ans, d'une rotondité de tonneau, mais d'une telle verdeur, qu'elle avait encore six amoureux, un pour chaque jour de la semaine, disait-elle, et les six à la fois le dimanche (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1267). Entre Noël et le jour de l'An, le temps se raffermit; il tourna au froid sec et promettait de se maintenir ainsi jusqu'après les fêtes (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 109) :
15. On s'attendait même que, la veille ou le jour de cette cérémonie, le roi compléterait sa bonne œuvre en donnant le congé à ses ministres Villèle, Peyronnet, Corbière, etc, pour lesquels la France a conçu un mépris qui dégénère en haine.
DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 444.
Ce jour (aujourd'hui); au jour d'hui (vx); au jour d'aujourd'hui (pop.). Geffroy (...) est du convoi pour ce jour d'hui (GONCOURT, Journal, 1888, p. 810). Vous trouvez qu'au jour d'aujourd'hui, c'est vain? (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 190).
Loc. proverbiale. Il ne faut pas remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même.
DR. Jour fixe, fixé; assigné à jour fixe, de jour à jour :
16. Il l'informe en même temps, par lettre recommandée, que le rapport et les pièces du dossier sont à sa disposition au secrétariat du conseil départemental, un jour franc avant le jour fixé pour le jugement.
Encyclop. éduc., 1960, p. 70.
b) [Jour comme marque moins officielle d'une date] Il y a peu, quelques, tant de jours; ce jour-là; à pareil jour; jour pour jour; au bout de, depuis, dans un certain nombre de jours; un jour plus tôt, plus tard; le jour où; venir à son jour; fixer, choisir un jour; convenir du jour. Deux ans après, jour pour jour (BENOIT, Atlant., 1919, p. 291). Prendre jour. Prendre date pour un rendez-vous. Nous prîmes jour, mon ami et moi, pour la lui montrer (RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p. 77).
) [Expression d'une date déterminée]
[marquant la périodicité]
Chaque jour. Ô vous qui aimez! imposez-vous de ces belles obligations, chargez-vous de règles à accomplir comme l'Église en a donné pour chaque jour aux chrétiens (BALZAC, Lys, 1836, p. 223).
Proverbe. À chaque jour (suffit) sa peine. À chaque jour sa peine, et chaque chose au jour le jour, l'une après l'autre (DUPANLOUP, Journal, 1867, p. 290).
Tous les jours que le bon Dieu fait. Chaque jour sans exception. V. dieu 1re section I B 1 a.
Tous les jours. Il en sort tous les jours de nouveau de ces chiens d'Allemands de leur damnée forteresse (MUSSET, Lorenzaccio, 1834, I, 2, p. 93).
Loc. adj. De tous les jours. Habituel, ordinaire. Vêtements de tous les jours. Pendant que l'on fait ces choses du ménage qui ne sont pas de tous les jours, et que je réserve, autant qu'il se peut, pour ces momens-là (SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 216). Emploi subst. Le/son/leur tous les jours. Ce qui les a perdus, c'est le tous les jours (SAINTE-BEUVE, Portr. femmes, 1844, p. 330).
[indiquant un processus itératif ou distributif]
Par jour. Une, plusieurs fois par jour; tant d'heures, tant d'argent par jour. Sans l'armée, tel fils de grand seigneur ne soupçonnerait pas comment un soldat vit, grandit, engraisse toute l'année avec neuf sous par jour et une cruche d'eau fraîche (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 69) :
17. Daudet raconte qu'ayant rencontré chez ... Lespès, qui avait l'air de s'y trouver en habitué de tous les jours, et ayant demandé, après que le directeur juif était sorti, s'il se faisait friser tous les jours : « Non, mais défriser deux fois par jour », répondit Lespès en souriant.
GONCOURT, Journal, 1888, p. 827.
Rem. Jour au sens de « par jour » peut être le 2e élém. inv. de subst. composés. Sur l'auto-route [sic], le trafic atteint 15 000 véhicules-jour (Le Monde, 11 mars 1969 ds GILB. 1971).
Un jour sur deux; d'un jour à l'autre (également infra). Un jour sur deux on montait un mort au couvent de San-Martino dans un grand remous (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 147).
[avec un souci d'actualité ou d'actualisation]
Du jour (également avec une autre valeur, infra). Du jour même. Œuf du jour; le pain, le plat du jour; le saint du jour. La petite crémerie du coin, dans laquelle Sigismond Planus (...) se choisit un plat du jour sur l'ardoise pendue au mur (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p. 83).
Du jour que (littér.). À partir du jour où. Or ces parias étaient souvent des gens qui tiennent ce qu'on appelle le haut du pavé, mais qui pour M. de Charlus avaient cessé de le tenir du jour qu'il avait été brouillé avec eux (PROUST, Prisonn., 1922, p. 232).
(Mettre/mise) à jour. Comptes, correspondance, courrier à jour. Il y avait la messe des sots et la messe de l'âne, dont on a le texte à jour dans un manuscrit très curieux (MÉRIMÉE, Lettres à une inconnue, t. 2, 1870, p. 239).
À ce jour. Jusqu'à ce jour et maintenant. Rien ne prouve, à ce jour, qu'une explosion atomique entraîne un séisme dans une région voisine (La Liberté de l'Est, 5 déc. 1980, p. 2).
) [Expression d'une date indéterminée]
D'un jour à l'autre. D'un moment à l'autre, prochainement. Elle pouvait mourir d'un jour à l'autre, elle avait préparé son discours au Bon Dieu (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 84).
Du jour au lendemain. De façon brusque et souvent irréfléchie. Les citoyens (...) ne sont que des êtres foibles et versatiles (...); qui, changeant du jour au lendemain de sentimens et de systèmes, leur laissent [aux tyrans] tous les moyens d'exécuter impunément le plan de conspiration qu'ils suivent (ROBESP., Discours, Guerre, t. 8, 1792, p. 97).
[Jour précédé d'un indéf. (un, autre, quelque) ou de l'adj. beau] Un beau jour; l'autre jour; il y a beau jour; un jour ou l'autre; un jour que. Afin que celles-ci [des « pièces » de statue] ne s'égarassent point dans le bassin pour en être exhumées quelque jour à la faveur d'un curage (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p. 94). Je causais l'autre jour avec des hommes politiques (BARRÈS,Cahiers, t. 11, 1915, p. 132) :
18. La chasse est la passion des Tarasconnais, et cela depuis les temps mythologiques où la Tarasque faisait les cent coups dans les marais de la ville et où les Tarasconnais d'alors organisaient des battues contre elle. Il y a beau jour, comme vous voyez.
A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 5.
[À l'expression de l'indétermination se substituent celles de l'éventualité ou de la possibilité avec un verbe au fut., au subj. ou dans le cas d'une prop. conditionnelle] Un jour viendra où, ne peut-on pas espérer que l'humanité reviendra un jour à cette belle et vraie conception de la vie, où l'esprit est tout (...) (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 395). Quelle amie elle serait, et quelle aide, et quelle mère, si un jour une jeune femme venait habiter avec nous! (R. BAZIN, Blé, 1907, p. 162) :
19. Qu'ils parviennent un jour à ce but, et toutes les négociations sont faciles, et le succès des intrigues ministérielles sera certain...
ROBESP., Discours, Guerre, t. 8, 1792, p. 145.
3. [Jour en tant que durée ou date d'événements remarquables]
[Moment mémorable de la vie] Jour du baptême, du décès, de l'enterrement, des fiançailles, du mariage, de la mort; jour de naissance, de noce :
20. J'avais pris l'habitude d'en boire une bouteille tous les ans, le jour de mon anniversaire, et aujourd'hui j'ai pu constater avec stupeur qu'il n'en restait plus. J'avais oublié que j'étais au service de Monsieur depuis cinquante et un ans.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 226.
[Jour mémorable de l'année] Jour de l'Ascension, de l'Assomption, des Morts, de Noël, de Pâques, de Pentecôte, des Rameaux, des Rois, du Sabbat, du Seigneur, de la Toussaint; jours fériés; jours ouvrables :
21. ... en ce premier jour du Carême, où le prêtre trace, avec de la cendre, une croix sur le front de tous les fidèles, en adressant à chacun d'eux ces paroles : « Souviens-toi, ô homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. »
COPPÉE, Bonne souffr., 1898, p. 153.
[Jour des saisons et des phénomènes climatiques qui les accompagnent] Jours d'automne, d'été, d'hiver, de printemps; jour de chaleur, de gelée, de froid, de neige, d'orage, de pluie, de tempête :
22. Les jours de grand vent seulement, une vague odeur venue de l'est leur rappelait qu'ils étaient installés dans un nouvel ordre, et que les flammes de la peste dévoraient leur tribut chaque soir.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1362.
[Jour marqué par un événement qui concerne la collectivité] Jour de l'armistice, de bataille, de carnaval, d'élection, d'émeute, de fête, de foire, de gloire, de marché, de mobilisation, de paix; le grand jour. Pour ma part dès le jour de la guerre, tant que durerait la guerre et encore quelque temps après, je considérais d'instinct, sans effort, mes pires adversaires français comme des êtres divins au regard des Prussiens (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1915, p. 134).
ARM. Jour J. Jour prévu ou fixé pour une opération militaire. P. ext. Jour important. Croit-on que (...) l'heure H et le jour J soient tellement commodes à saisir, si visiblement inscrits dans les événements? (L'Œuvre, 29 janv. 1941).
DROIT
Les grands jours.
Jour de planche. ,,Jours pendant lesquels le navire reste à la disposition des affréteurs ou des destinataires pour le chargement ou le déchargement de la cargaison`` (CAP. 1936).
Jour utile. ,,Jour pendant lequel un acte peut être accompli`` (CAP. 1936).
[Jour particulier de la vie courante] Jours de classe, de congé, de permission, de promenade, de réception, de repos, de retard, de retour, de sortie, de travail, de voyage; jours de malheur, de souffrance; jours de bonheur, de joie; des bons, des mauvais jours; jours critiques, néfastes, tristes; jours fastes, fortunés, heureux. À Poitiers, elle ne fut pas médiocrement surprise de ne point voir, avec une voiture à ses armes, M. de Vaubert, qu'elle avait eu soin de prévenir du jour de son arrivée (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 31).
Le jour du jugement (dernier); jour de colère.
Être dans son/ses bon(s), son/ses mauvais jour(s). Être dans des jours où tout vous réussit (ou inversement). M. Théodore de Banville est un poète lyrique hypnotisé par la rime, le dernier venu, le plus amusé et dans ses bons jours le plus amusant des romantiques (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 7).
Jours critiques. V. critique1 A 1.
C'est son jour; prendre un jour; le jour de Madame. Le jour où quelqu'un reçoit. Je prendrais un jour [dit madame de Malivert], et (...) je ne recevrais absolument que des gens contre lesquels tu n'aurais pas d'objection (STENDHAL, Armance, 1827, p. 18).
Les grands jours, les petits jours. Jours de grande réception ou au contraire jours réservés aux intimes. Donc, à huit jours de là, il y eut chez la marquise une de ces soirées dites de petits jours, réservées pour les intimes (BALZAC, Secrets Cadignan, 1839, p. 323).
Interj. Jour de ma vie! Juron. Toute la clique payera... Jour de ma vie! Ils rendront gorge ou je ne me nomme pas Charlotte (ZOLA, Hérit. Rabourdin, 1874, II, 2, p. 172). Jour de Dieu! Juron. Elle avait bien vu sa main disparaître. S'il recommençait, jour de Dieu! elle était femme à lui flanquer une carafe à la tête (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 454).
Rem. Dans la vie courante, jour peut être pris comme référence quantitative dans l'évaluation d'un travail à effectuer, d'un salaire à payer, d'une chose à utiliser, etc. 10 jours d'eau, de vivres. Cet escalier, d'une légèreté miraculeuse et d'une solidité parfaite, coûta vingt-deux jours de travail (BALZAC, Duchesse Langeais, 1834, p. 345). Ah! je m'en moque, vous pouvez bien me donner mes huit jours, elle en saura de belles! oui, oui, tout ce que vous lui avez fait, avec vos airs de braves gens! (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 948).
C. — [Jour désigne un certain espace de temps plus ou moins long]
1. Lang. poét. [Jour(s) symbole de l'écoulement du temps] La course, la fuite, la suite des jours; au fil des jours. Oui, ce monde, Seigneur, est vieilli pour ta gloire; Il a perdu ton nom, ta trace et ta mémoire, Et pour les retrouver il nous faut, dans son cours, Remonter flots à flots le long fleuve des jours! (LAMART., Médit., 1820, p. 244). Car le chagrin est toujours fait du temps qui coule et n'a point formé son fruit. Il est chagrin de la fuite des jours, du bracelet perdu lequel est du temps qui s'égare, ou de la mort du frère laquelle est du temps qui ne sert plus (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 533). Le(s) jour(s) succède(nt) au(x) jour(s). Ici-bas, la douleur à la douleur s'enchaîne, Le jour succède au jour, et la peine à la peine (LAMART., Médit., 1820p. 31). Et les jours succédaient aux jours, les saisons aux saisons, les années aux années (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p. 117).
Proverbe. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Les circonstances varient avec le temps.
2. [Jour désigne une période de temps qui se prolonge, une époque] Les jours anciens, passés. On ne peut se rappeler sans envie la beauté des anciens jours (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 43). Homme des jours anciens. Vieillard. Un de nos confrères (...) admira cette robuste vieillesse et le prit pour un homme des anciens jours (FRANCE, Vie littér., t. 1, 1888, p. 305). L'Ancien des jours (liturg.). Dieu. Le nom de Maître est commun à tous les pouvoirs, et Dieu semble affecter la supériorité même de l'âge réservée au pouvoir domestique lorsqu'il s'appelle l'Ancien des jours (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 346).
(De) nos jours; (jusqu'à) nos jours. (De, jusqu'à) notre époque. Le goût, la mode, le héros, l'homme du jour. Du moment. Vous chercheriez en vain, sur l'étalage antique de ces libraires, le roman du jour ou la brochure nouvelle (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 155). Si la baronne lui donnait (...) quelque robe taillée au goût du jour, aussitôt la cousine Bette retravaillait chez elle, à sa façon, chaque chose (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 32). Le Français aura beau faire, il ne sera jamais qu'un courtisan, n'importe de qui, pourvu que ce soit un puissant du jour (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 19).
3. [Jour désigne un temps de faible durée] Un asile d'un jour; les succès d'un jour; le bonheur d'un jour; cela n'aura qu'un jour :
23. Toujours! Songes-y bien, d'un éternel amour
Il n'est dans l'univers qu'un seul être capable,
Et cet être, c'est Dieu; — car il est immuable;
L'homme d'un jour n'aime qu'un jour.
GAUTIER, Prem. poés., 1830-45, p. 173.
Proverbe. Paris n'a pas été bâti en un jour. Les grandes réalisations demandent temps et patience.
D. — [Jour symbolise la durée de la vie, de l'existence de l'homme (la durée et non la manifestation; cf. I B 1 au fig.)] Notre premier, notre dernier jour; nos derniers, nos vieux jours; les auteurs de nos jours; abréger ses jours; attenter à ses jours; mettre fin à ses jours; couler des jours heureux; passer ses jours. Et en perdant toute ma fortune, il me fallut trembler pour les jours de mon fils, pour ceux d'un frère qui m'étoit cher à tant de titres (FIÉVÉE, Dot Suzette, 1798, p. 76). En effet, la concurrence maritime de l'empire allemand avait attristé les derniers jours de la reine Victoria (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 117).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Espace de temps. A. Intervalle de temps écoulé pendant une rotation complète de la terre 1. servant à situer un événement, une action, un fait a) 2e moitié Xe s. en réf. au passé a ciel jorn (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 208); id. empl. avec un adj. numéral ordinal (ibid., 474); b) ca 1050 en réf. au prés. oi cest jorn (St Alexis , éd. Chr. Storey, 542); c) ca 1100 « jour fixé pour la célébration d'une fête [ici, en réf. au fut.] » (Roland, éd. J. Bédier, 54); 1130-40 le jor d'une solemnité (WACE, Conception, 682 ds T.-L.); d) 1281 « le premier jour » le jour de may (Livre Roisin, éd. Brun-Lavainne, p. 295, 332); ca 1380-88 le jour de l'an (FROISSART, Meliador, 21413 ds T.-L.); e) 1297 plur. « jours où se tiennent des assises solennelles » les jours de Troies (doc. ds DU CANGE, s.v. dies magni); 2. considéré dans sa durée a) ca 1050 (St Alexis, 471); id. durée déterminée; empl. avec adj. numéral cardinal (ibid., 572); ca 1135 plur. « temps de vie, vie » les jorz de ton ëage (Couronnement de Louis, 390 ds T.-L.); b) début XIIe s. considéré par rapport à l'emploi qu'on en fait jurn uvrer (BENEDEIT, St Brendan, 749, ibid., s.v. ovrier); 3. ca 1274 considéré par rapport à l'état de l'atmosphère (ADENET LE ROI, Berte, éd. A. Henry, 272 : Par un jour si tres bel). B. Intervalle de temps compris entre le lever et le coucher du soleil. Ca 1050 (St Alexis, 51 : Quant li jurz passet ed il fut anuitet). II. Clarté 1. ca 1100 « clarté donnée à la terre par le soleil » (Roland, 667 : Par main en l'albe, si cum li jurz esclairet); 1155 (WACE, Brut, 6044 ds T.-L. : le jur oscurer); 2. « lumière naturelle dont l'origine est le soleil » 1176 au jour (p. oppos. à la pénombre) (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 6277); 1188 esgarder a jor (Florimont, 8819 ds T.-L.); 3. a) 1572 « manière dont un objet est éclairé » (AMYOT, Com. refréner la colère, 37 ds LITTRÉ); 1606 peinture (NICOT); b) 1588 fig. « manière de voir, de présenter une chose » (MONTAIGNE, Essais, III, XIII, éd. A. Thibaudet et M. Rat, p. 1059); 4. 1600 « éclaircissement, explication » (O. DE SERRES, Theatre d'agriculture, VI, XXIV, éd. Genève, M. Berjon, 1611, p. 809); 5. av. 1628 fig. mettre au jour « rendre patent, public, révéler » (MALHERBE, I, 2 ds LITTRÉ); 6. 1636 mettre au jour « donner naissance, donner la vie » (CORNEILLE, Cid, V, 6). III. Ce qui laisse passer le jour A. 1. 1334 archit. « ouverture pratiquée dans une porte, dans une fenêtre » (Lettre de Philippe de Valois, Félibien, Hist. de Paris, III, 240 b ds GDF.); 2. 1559 fig. voir le jour à travers (qqc.) « voir la supercherie, ne pas être dupe de quelque chose » (AMYOT, Marius, XXIV, éd. G. Walter, t. 1, p. 932); 3. 1616-20 persé à jour (D'AUBIGNÉ, Hist. univ., XIII, 17 ds HUG. : persé à jour de deux coups d'espée); 1689, 4 févr. percer (qqn) à jour « toucher au vif » (SÉVIGNÉ, Lettres, éd. É. Gérard-Gailly, t. 3, p. 339); 1732 id. « pénétrer habilement la pensée de quelqu'un » (Trév.). B. Fig. « voie d'accès » 1. 1644 « possibilité, moyen » (CORNEILLE, Rodogune, V, 4); 2. a) 1661 faire jour à (qqn) à (qqc.) « ouvrir l'accès de quelque chose à quelqu'un » (MOLIÈRE, Don Garcie, V, 1); 1667 se faire jour au travers de « se frayer un chemin » (RACINE, Andromaque, III, 1); b) 1835 empl. abs. se faire jour « apparaître » (Ac.). Du subst. lat. diurnum, synon. de dies « jour » à basse époque, attesté au 1er s. aux sens de « ration, salaire journaliers » et de « registre où sont consignés les actes du peuple et du Sénat [cf. journal]; registre de comptes », substantivation de l'adj. diurnus « journalier, quotidien »; de même orig., l'a. prov. jorn (XIIe s. ds RAYN.), l'ital. giorno, le cat. jorn; du lat. class. dies « jour de 24 heures; jour (opposé à la nuit) », l'a. fr. di (842, Serments, éd. HENRY Chrestomathie, p. 2, 4), l'a. prov. dia (ca 1060, Chanson de Sainte Foy), di (début XIe s. Boèce, 176 : ms. dias, mais la versif. exige dis), l'ital. dia, di, le cat. esp. port. dia (dia, à travers un type lat. dia); cf. le type jeudi. Fréq. abs. littér. : 104 380. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 156 283, b) 166 605; XXe s. : a) 150 478, b) 130 786. Bbg. Archit. 1972, p. 38, 78. - BELLENGER (Y.). La Journée et ses moments ds la poésie fr. du 16e s. Lille-Paris, 1975, pp. 33-34; p. 54, 103, 171, 254; pp. 340-347. - DUBOIS (J.). Représentation de syst. paradig. formalisés ds un dict. struct. Cah. Lexicol. 1964, t. 2, pp. 10-13. - DUCHÁ (O.). Déficiences du lex. Ét. rom. Brno. 1974, t. 7, pp. 16-17. - GALET (Y.). Les Corrélations verbo-adverbiales au niveau de la phrase complexe. Fr. mod. 1975, t. 43, pp. 339-340. - GENETTE (G.). Le Jour, la nuit. Langages. Paris. 1968, n° 12, pp. 28-42. - GILLIÉRON (J.). Pathol. et thérap. verbales. Genève-Paris, 1977 [1921], pp. 8-10. - QUEM. DDL t. 11, 19, 21. - RICKARD (P.). Chascun jour et tous les jours en fr. médiév. Romania. 1963, t. 84, pp. 256-273; Toute jour... Romania. 1964, t. 85, pp. 145-180. - SPITZER (L.). Aujourd'hui et jour. St. Philol. 1940, t. 37, pp. 565-584.

jour [ʒuʀ] n. m.
ÉTYM. Fin XIIe; jorn, jor, v. 1050, au sens I, 1; après 950 au sens II; de diurnum, adj. substantivé en lat. vulg., de dies « jour » (→ Midi, et les noms des jours de la semaine). → Diurne.
———
I Clarté, lumière; ce qui donne de la lumière.
A
1 Clarté que le soleil répand sur la terre. Lumière. || Le jour tombe du ciel, du zénith (→ Aplomb, cit. 11; forêt, cit. 3). || Le jour luit, rayonne (→ Encens, cit. 6; exaspérer, cit. 14). || La lumière du jour (→ Éteindre, cit. 55).Le jour paraît (cit. 1), apparaît, se lève, naît, point (→ Poindre), monte (→ Astre, cit. 3; clair, cit. 4; hauteur, cit. 24). || Le jour naissait (cit. 17), calme et glacial. || Le jour chasse la nuit, le crépuscule (cit. 5 et 7). || Jour naissant (→ Écaille, cit. 10), grandissant (→ Estomper, cit. 1). || La naissance, le point, la pointe du jour. Aube (cit. 1 et 2), aurore (cit. 16, 19 et 27), lever, matin, 1. point, cit. 54 (→ Aider, cit. 2; blanchir, cit. 2; blé, cit. 2; blêmir, cit. 3; émerger, cit. 3). || Premières lueurs, premiers rayons du jour. — ☑ Loc. Le petit jour : la faible clarté de l'aube (→ Cesser, cit. 8; filtrer, cit. 10). || Au petit jour. Chant (du coq). → Étendre, cit. 31. — Jour clair, éblouissant (→ Armure, cit. 1). — ☑ Loc. Le grand jour, le plein jour, la lumière du milieu de la journée (→ Fantôme, cit. 6).En plein jour : en pleine lumière, et, par ext., au milieu de la journée (→ ci-dessous, II.; et aussi Cavalerie, cit. 3; gémissant, cit. 2), sombre (→ Aurore, cit. 3; estomper, cit. 3; hublot, cit. 1). || Le jour crépusculaire de minuit, dans les zones polaires (→ Éternel, cit. 35).Le jour baisse (cit. 24), tombe. || Au jour tombé (→ Anuiter, cit. 1). || L'obscurcissement, le déclin, la chute, la tombée du jour. Brune, crépuscule, soir. || Entre le jour et la nuit. → Entre chien et loup. — Il fait (cit. 199) jour, tout à fait jour. Clair (→ 2. Floche, cit.). || Quand il fut jour… (→ Apôtre, cit. 1).Voici le jour; c'est le jour (→ Chandelle, cit. 2).
1 Dieu dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », et les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir et il y eut un matin : premier jour.
Bible (Jérusalem), Genèse, I, 1.
2 (…) lorsque le soleil entre dans sa carrière,
Et que, n'étant plus nuit, il n'est pas encor jour.
La Fontaine, Fables, X, 14.
3 Je voudrais bien savoir (…) pourquoi il ne fait point jour la nuit.
Molière, George Dandin, III, 1.
4 Déjà le jour plus grand nous frappe et nous éclaire (…)
Racine, Iphigénie, I, 1.
5 Le jour sort de la nuit comme d'une victoire (…)
Hugo, la Légende des siècles, II, Booz endormi.
6 Le lever et le coucher du jour décidaient du travail (…)
Zola, la Terre, III, IV.
7 Et puis le jour arrivait — un vilain jour, il est vrai, une étrange lividité jaune, mais enfin c'était le jour, moins sinistre que la nuit.
Loti, Mon frère Yves, XXIX.
8 À peine je sors de mon lit, avant le jour, au petit jour, entre la lampe et le soleil, heure pure et profonde, j'ai coutume d'écrire ce qui s'invente de soi-même.
Valéry, Analecta, p. 12.
Loc. fig. Demain il fera jour : il faut attendre pour agir.
8.1 Ne te reproche rien, ami, répondit Michel Strogoff, qui passa sa main sur ses yeux. Avec toi pour guide, je puis agir encore. Prends donc quelques heures de repos. Que Nadia se repose aussi. Demain, il fera jour !
J. Verne, Michel Strogoff, p. 368.
Poét. || Les feux, les premiers feux (cit. 63) du jour (→ Fumant, cit. 3; irradiation, cit. 2). || L'astre (cit. 4) du jour. Soleil. || « Le roi brillant (cit. 4) du jour ».
Loc. compar. (Le jour, symbole de clarté, de beauté). Beau, belle comme le jour : très beau.Fig. C'est clair comme le jour. Évident.Pur comme le jour. Allus. littér. || « Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon cœur » (→ Chaste, cit. 3, Racine).
9 Ces femmes qui (…) ne sont point satisfaites du peintre s'il ne les fait toujours plus belles que le jour.
Molière, le Sicilien, XI.
Le jour, opposé à la nuit (→ Beauté, cit. 8). — ☑ Fig. Être comme le jour et la nuit, très différents, opposés.
2 (1176, au jour). Source de lumière naturelle, clarté qui permet de voir. || Laisser entrer le jour dans une pièce (→ Bouche, cit. 5). || Cabanon (cit. 2) qui tire son jour d'une cour, prend jour sur une cour. || Le jour passe à travers (→ Force, cit. 82). || Se placer vers le jour, contre le jour. Contre-jour. || Avoir le jour dans les yeux. || Jour tamisé, insuffisant. Demi-jour (→ Galamment, cit. 2; indécis, cit. 5). || Jour zénithal (venant du haut).
10 Poussée contre cette fenêtre, la table de M. Bergeret recevait les reflets d'un jour avare et sordide.
France, le Mannequin d'osier, I, Œuvres, t. XI, p. 225.
11 (…) elle (cette pièce) prend jour sur une courette où donne également la chambre de Philippe au premier.
Gide, Journal, 1909, Mort de Ch.-L. Philippe.
L'air libre (→ Furet, cit. 2).Loc. (À jour). || Mettre à jour une chose enfouie, cachée, la déterrer, la sortir (→ Fétide, cit. 1; gangue, cit. 3; grotesque, cit. 1).
3 Par métaphore ou fig. (dans des loc. verbales). Symbole de la vie. Vie.Donner le jour à un enfant. 2. Être (I., 1.); naissance; enfanter, procréer. || Devoir le jour à… || Voir, recevoir le jour, venir au jour. Naître (→ Abreuver, cit. 6; augure, cit. 2).Devoir le jour à qqn : avoir pour mère ou pour père. || Perdre le jour; arracher le jour à quelqu'un (→ État, cit. 55). || Être indigne (cit. 1) du jour.
12 On m'a dit qu'il n'est point de passion plus belle,
Et que ne pas aimer, c'est renoncer au jour.
Molière, la Princesse d'Élide, 5e Intermède.
13 Il est beau que, dans cet ultime délire, il (Hugo) ait encore composé un vers parfait : « C'est ici le combat du jour et de la nuit. » Ce qui résume sa vie, et toutes les vies.
A. Maurois, Olympio…, X, VIII.
Vx (langue class.). || Respirer le jour. → Appeler, cit. 16.
4 (1572). Rare. Lumière, clarté (autre que celle du soleil). || Le jour d'une lampe ( Abat-jour), d'une lanterne (→ Blafard, cit. 2). || La lune distille (cit. 2) un jour égal.Fig. (→ Appeler, cit. 17).
14 Une lampe astrale y répandait (dans la salle à manger) ce jour jaune qui donne tant de grâce aux tableaux de l'école hollandaise.
Balzac, la Maison du Chat-qui-pelote, Pl., t. I, p. 30.
Représentation picturale de la clarté (jour solaire ou sens étendu).
5 Fig. (dans des loc. avec à, dans, en). Clarté, lumière.Être en jour, mettre en jour, au jour : être, rendre visible.Émerger (cit. 4) au jour, au grand jour, aux yeux de tous (→ Intrigue, cit. 11).Exposer, étaler (cit. 19) dans le grand jour (vx), au grand jour. Divulguer, publier; publiquement. || Mettre à jour, en plein jour les desseins secrets de quelqu'un. Découvrir, deviner, pénétrer.Jeter un jour nouveau sur une question obscure.
15 Et je ne sais quel fruit peut prétendre un amour
Qui fuit tous les moyens de se produire au jour.
Molière, la Princesse d'Élide, I, 1.
16 Ma pensée au grand jour partout s'offre et s'expose;
Et mon vers, bien ou mal, dit toujours quelque chose.
Boileau, Êpitres, IX.
17 (…) j'ai trouvé dans ses démonstrations (le livre du Dr Clarke) un jour que je n'avais pu recevoir d'ailleurs.
Voltaire, Mélanges littéraires, Au P. Tournemine, 1735.
6 Éclairage particulier; aspect que révèle cet éclairage. Apparence (2.), aspect.
18 Hors du jour convenable, le tableau n'est qu'un amas de taches luisantes et grasses (…)
Diderot, Peint. en cire, Œuvres, t. XV, p. 387, in Littré.
Sous un jour. || Les projecteurs montrent cette statue sous un jour insolite.Fig. || Montrer, présenter qqch., qqn sous un jour favorable (cit. 8), flatteur, sous le jour des affaires, sous le jour commercial (cit.), sous l'angle, du point de vue…
19 Du reste, il n'est pas mauvais que vos amis vous connaissent sous votre véritable jour.
M. Aymé, la Tête des autres, II, 4.
Faux jour. Mauvais éclairage, qui abuse le spectateur en l'empêchant de bien voir les objets (→ Afin, cit. 6). || Travailler dans un faux jour. Contre-jour.
B (1334). Par métonymie.
1 Ouverture qui laisse passer le jour. || Percer un jour dans une muraille. Dr. « Ouverture pratiquée dans une construction pour éclairer et aérer » (Capitant). Vue; fenêtre. || Jour sur la voie publique. || Jour pratiqué dans un mur mitoyen ou non mitoyen (cf. Code Civil, art. 675 et 676). || Jours de souffrance, ou de tolérance, uniquement destinés à donner du jour.
19.1 Il était trop important pour moi de connaître les mœurs du nouveau personnage qui m'offrait un asyle pour que je négligeasse rien de ce qui pouvait me les dévoiler; je suis les pas de Rosalie, elle me place près d'une cloison assez mal jointe, pour laisser entre les planches qui la forment, plusieurs jours suffisans à distinguer tout ce qui se passe dans la chambre voisine.
Sade, Justine…, t. I, p. 106.
20 Le propriétaire d'un mur non mitoyen, joignant immédiatement l'héritage d'autrui, peut pratiquer dans ce mur des jours ou fenêtres à fer maillé et verre dormant (…)
Ces fenêtres ou jours ne peuvent être établis qu'à vingt-six décimètres (huit pieds) au-dessus du plancher ou sol de la chambre qu'on veut éclairer (…)
Code civil, art. 676 et 677.
21 (…) mal éclairé d'ailleurs par des jours de souffrance pris sur une cour voisine.
Balzac, la Bourse, Pl., t. I, p. 335.
21.1 Inondé de lumière, il semblait un peu dérouté devant ce monde d'ombres aux écoutes de ses prochaines paroles; aussi détournait-il le regard de la grande ténèbre d'alentour pour le fixer sur un mince jour-de-souffrance perçant le mur d'en face et légèrement teinté de lune.
Jean Ray, les Derniers Contes de Canterbury, p. 22.
Jours entre les tuiles d'un toit. (→ Faîte, cit. 2).
2 Cout. Ouverture décorative pratiquée en tirant les fils d'un tissu. Ajour. || Faire des jours dans une broderie, sur une pièce de linge, un ourlet. || Faire des jours à un mouchoir. || Jour Venise, jours fantaisie. || Jour échelle. Par ext. || Un jour : une ligne de jours.
22 (…) un drap très fin, marqué d'un grand G brodé, avec un jour simple (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XIX.
3 (Mil. XVIe). || À jour. Ajouré (→ Imperceptible, cit. 10). || Découper à jour (→ Chantourner, cit.). || Clôture à jour. Claire-voie. || Des bas à jour (→ Gronder, cit. 21).
23 (…) une de ces élégantes cloisons à jour semblables à des grilles de chœur ou de parloir (…)
Th. Gautier, Voyage en Russie, p. 178.
(1689; sens propre, v. 1620). Loc. Percer (qqn, un secret…) à jour. Percer.
4 Se faire jour. a (1667, Racine). Vx. Passer au travers, se frayer un passage.
b (1835). Mod. Apparaître, dégager (se), émerger (2.), transparaître. || La vérité commence à se faire jour.
24 Comme il fallait cependant que l'orgueil se fit jour de quelque façon, elle voulait s'exposer avec témérité à tous les dangers que son amour pouvait lui faire courir.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, XXXII.
5 Loc. Vieilli. Laisser jour à qqch. : laisser voir.Trouver jour pour, à (et inf.), trouver un moyen pour. Ouverture. || Voir jour à… (même sens).
———
II Espace de temps déterminé par la rotation de la Terre sur elle-même.
1 (Après 950). Espace de temps entre le lever et le coucher du soleil. Journée. || Du jour. Diurne (2.). → Cours, cit. 7. || Heures de jour et heures de nuit. Heure. || Le début ( Matin), le cœur (cit. 25), le milieu ( Midi), la fin ( Soir) du jour (→ Anguleux, cit. 2; aube, cit. 10). || La dernière heure du jour (→ Brèche, cit. 1), l'heure (cit. 46) indécise entre le jour et la nuit. → Entre chien et loup. || Vers le début ( Tôt), la fin ( Tard) du jour. || Avant le jour, jusqu'au jour (→ Arbalète, cit. 3; boire, cit. 13).Durée du jour. || Inégalité des jours (→ Écliptique, cit.). || Les jours accourcissent, raccourcissent. || Accourcissement (cit. 2) du jour (→ Automne, cit. 4 et 5). || Jour égal à la nuit. Équinoxe (cit. 2). || Les grands jours d'été (→ Éphémère, cit. 2). || Le jour; pendant, durant le jour. || Tout le jour, tout le long du jour (→ Bleuir, cit. 3; broncher, cit. 1; courtine, cit. 4; éteindre, cit. 65; grappillage, cit.).De jour : pendant le jour. || Travailler de jour. Qui a lieu le jour. || Service de jour (→ Avion, cit. 3). Spécialt. Diurne. || Papillon de jour. aussi Belle-de-jour.
25 Ils percent de nuit la maison, à l'endroit qu'ils ont marqué de jour.
Racine, Livres annotés, Livre de Job, XXIV, 16.
26 Le jour même a des saisons : le matin est le printemps du jour, le soir en est l'automne (…)
Diderot, Opinions des anciens philosophes (Pythagorisme) in Littré.
27 Il ne nous restait que le temps qu'il fallait pour arriver de jour et nous nous hâtâmes de partir.
Rousseau, les Confessions, IV.
28 Le jour, je m'égarais sur de grandes bruyères terminées par des forêts.
Chateaubriand, René.
29 Femmes, éternelles Pénélopes, qui défont le jour ce qu'elles ont tissé la nuit.
Montherlant, le Démon du bien, p. 226.
(En opposition avec nuit). || Le jour et la nuit, les jours et les nuits (→ Accablant, cit. 2; consacrer, cit. 4; cruel, cit. 20; emportement, cit. 2; hallucination, cit. 8). — ☑ Loc. Nuit et jour, jour et nuit : sans cesse, sans arrêt, continuellement (→ Baiser, cit. 3; cesser, cit. 24; étude, cit. 6). || Être aux aguets (cit. 3) jour et nuit (→ Argus, cit. 1; attacher, cit. 79; attentif, cit. 11). || Ne s'arrêter ni jour ni nuit (→ Entretenir, cit. 15).Faire du jour la nuit : dormir le jour et veiller la nuit.
30 Dire qu'il pervertit l'ordre de la nature,
Et fait du jour la nuit, oh ! la grande imposture !
Molière, le Dépit amoureux, III, 6.
31 — Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
La Fontaine, Fables, I, 1.
Dr. « Temps qui s'écoule entre le lever et le coucher du soleil et en dehors duquel il est interdit d'accomplir ou de signifier certains actes » (Capitant).
2 (V. 1050). Espace de temps qui s'écoule pendant une rotation de la terre sur elle-même et qui sert d'unité de temps (→ An, cit. 21). || Qui dure un jour. Diurne (1.), éphémère. || C'est à un jour de train. || Suivant les critères choisis, le jour ne commence et ne finit pas aux mêmes heures. Temps (astronomique, civil…).Jour astronomique : jour sidéral; jour solaire vrai (temps compris entre deux passages du soleil au méridien, de midi à midi). || Jour solaire moyen (plus long d'environ 4 minutes que le jour sidéral). || Jour civil, de minuit à minuit. || Jour religieux, du coucher au coucher du soleil.Le jour, unité de temps, vaut vingt-quatre heures. || Division de l'année en jours. Calendrier. || Les jours de l'année (→ Assez, cit. 31). || Le premier jour de l'année. Ellipt. || Le jour de l'An.Jours intercalaires ( Bissexte), complémentaires du calendrier révolutionnaire ( Sans-culottide). || Nom des sept jours du calendrier grégorien ( Semaine; dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi), des dix jours du calendrier révolutionnaire ( Décade). || Nom de jours du mois romain. Calendes, ides, nones. || Numéro du jour dans le mois. Quantième. || Jours pairs, jours impairs. || Mois de trente, trente et un jours (→ Échéance, cit. 1). || Les vingt-huit ou vingt-neuf jours de février.Jours de solstice. Alcyonien. || Durée de sept ( Semaine), huit ( Huitaine), dix ( Décade), quinze ( Quinzaine) jours.
32 Il y a un jour dans l'année, Messieurs, où la vertu est récompensée.
Renan, Discours et Conférences, Rapport sur les prix de vertu, Œuvres, t. I, p. 819.
32.1 Phileas Fogg avait, « sans s'en douter », gagné un jour sur son itinéraire, — et cela uniquement parce qu'il avait fait le tour du monde en allant vers l'est, et il eût, au contraire, perdu ce jour en allant en sens inverse, soit vers l'ouest.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 329.
Dr. Espace de temps de vingt-quatre heures, de minuit à minuit, servant au calcul des délais. || Jour franc (infra cit. 15). || Jour fixe, déterminé dans l'exploit d'ajournement. || Assignation, assigner à jour fixe. || Assigner (cit. 18) de jour à jour. || Déclaration de naissance à faire dans les trois jours de l'accouchement (cit. 1).
33 (…) je vous préviens que je ferai jouer impitoyablement l'indemnité par jour de retard inscrite dans notre contrat.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVII, p. 277.
Poét. || Le jour, les jours : le temps (→ Abîme, cit. 16). || Le flot, la course, la fuite (cit. 12), la suite des jours (→ Enfuir, cit. 7; engager, cit. 31; extase, cit. 5). || « Le jour succède au jour » (→ Hiver, cit. 11, Musset). || Au fil des jours. — ☑ Prov. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
3 (1080, jour fixé pour une fête). || Le jour de…, un jour (employé pour situer un événement, énoncer une durée dans le temps, avec plus ou moins de précision). Date (→ Acte, cit. 12).Le jour d'avant ( Veille), d'après ( Lendemain), il y a un jour ( Hier, cit. 1 et 4), il y a deux jours ( Avant-hier), dans un jour ( Demain), dans deux jours ( Après-demain), il y a peu de jours, quelques jours (→ Capitole, cit. 3). || Au bout de trois, de peu de jours (→ Apprivoiser, cit. 16; fugitif, cit. 16). || Depuis quelques jours (→ Abordable, cit.). || Dans huit jours, dans tant de jours (→ Beau, cit. 32; 1. ban, cit. 1). || Compter les jours avec impatience.À jour fixe, à jour arrêté (cit. 73), à jour nommé. || Fixer, choisir un jour. — ☑ Loc. Prendre jour (pour un rendez-vous).D'autres jours (→ Abattre, cit. 5). || Le même jour (→ Hasard, cit. 41). || Ce jour-là (→ Agile, cit. 1). || Rappelez-vous, c'était le jour où… Fois.Le premier, le dernier jour. Fig. Le début, la fin (→ Abandonner, cit. 4; critique, cit. 20; grâce, cit. 83). || Dès les premiers jours. Temps (→ Assaillir, cit. 8; assignat, cit. 2).Un jour plus tôt, plus tard.
34 Qu'importe qui vous mange, homme ou loup ? Toute panse
Me paraît une à cet égard;
Un jour plus tôt, un jour plus tard,
Ce n'est pas grande différence.
La Fontaine, Fables, X, 3.
35 — C'était le jour béni de ton premier baiser.
Mallarmé, Poésies, Premiers poèmes, « Apparition ».
Jour pour jour : dans le passé, il y a une ou plusieurs années exactement. || Il y a cinq ans jour pour jour.À pareil jour (même sens).
36 Messieurs, il y a tout juste un an, jour pour jour, qu'a débuté la grève d'où est sortie notre association (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, II.
Loc. fig. (en parlant d'une époque indéterminée). Venir à son jour et à son heure, au jour fixé par le destin, inéluctablement.
(Dans le passé). || Un jour… (→ Absolu, cit. 4; aimer, cit. 60). Autrefois. || Un jour que… (→ Audience, cit. 13). || Un beau (cit. 33) jour (→ Art, cit. 65). — ☑ L'autre (cit. 27) jour, un jour récent (→ Acteur, cit. 1; capacité, cit. 3; inconstance, cit. 2).
37 Un jour d'entre les jours (ainsi que disent les conteurs orientaux, incertains comme moi de la chronologie) […]
France, le Petit Pierre, II.
Vx. Il y a beau jour, beaux jours (→ Atteler, cit. 7), il y a bien longtemps.(Mod.). Un beau jour : un certain jour (dans le passé ou dans l'avenir).
(Dans le futur, dans l'avenir). || Un jour… (→ Acheter, cit. 12; adieu, cit. 7; attente, cit. 17; féroce, cit. 4; interroger, cit. 3). — ☑ Un de ces jours : dans un avenir imprécis (→ Comédie, cit. 7; fouet, cit. 7).Quelque jour (→ Académie, cit. 2; accorder, cit. 5). — ☑ Un jour ou l'autre : tôt ou tard.
38 On a pour ma personne une aversion froide,
Et quelqu'un de ces jours il faut que je me pende.
Molière, le Misanthrope, III, 1.
39 Un jour tout sera bien, voilà notre espérance;
Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion.
Voltaire, Poème sur le désastre de Lisbonne.
Chaque jour (→ Amener, cit. 17; annales, cit. 1; fois, cit. 17). || La tâche, la pratique de chaque jour. Journalier, quotidien (→ Ascèse, cit. 5). || Périodique paraissant chaque jour. Journal, quotidien. || Carnet muni d'une feuille pour chaque jour ( Agenda).Par ext. Continuellement, sans arrêt (→ Accumuler, cit. 7 et 8; flotter, cit. 16). — ☑ Prov. À chaque (cit. 1) jour suffit sa peine.
Tous les jours. Toujours (→ Accabler, cit. 20; apporter, cit. 5; création, cit. 6; forcer, cit. 31).Tous les jours que le bon Dieu fait.Tous les jours un peu plus : graduellement (→ Aller, cit. 111).Choses qui arrivent tous les jours : couramment (→ Agitation, cit. 10). || Cela se voit tous les jours. — ☑ De tous les jours : courant, habituel, ordinaire (→ Honnêtement, cit. 2; improviser, cit. 1). || Les habits de tous les jours.
40 (…) il avait la malpropreté, l'inconvenance et la stupidité inouïe d'aller se promener au Luxembourg avec ses habits « de tous les jours » (…)
Hugo, les Misérables, III, VI, III.
Pop. C'est du tous les jours : c'est un fait ordinaire. Ordinaire.
41 Quand on a goûté des négresses, les blanches, monsieur Armand, ce n'est plus ça, c'est fade, c'est du tous les jours.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, X.
Jour après jour : quotidiennement, de manière habituelle.
42 Vous ignorez qu'il y a, tout près de vous, une multitude de malheureux pour lesquels vivre n'est rien d'autre que de peiner jour après jour, l'échine courbée sous le travail sans salaire convenable, sans sécurité d'avenir, sans possibilité d'espérance !
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 226.
De jour en jour. Graduellement; peu (à peu). → Abandonner, cit. 26; aller, cit. 48; arme, cit. 34; bibliothèque, cit. 7; gaucherie, cit. 3; habitude, cit. 23. || Enfler (cit. 12), se fortifier (cit. 11) de jour en jour.
D'un jour à l'autre : d'un moment, d'un instant à l'autre, incessamment.
Spécialt. (Le jour où l'on est, où l'on parle). || Ce jour même, ce (cit. 5) jour. Aujourd'hui (cit. 10); hui, jourd'hui (vx). || Au jour d'hui (vx).Au jour d'aujourd'hui (fam.). — ☑ Prov. Il ne faut pas remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même.
Du jour : du jour même. || Les nouvelles du jour. Actualité (d'). → Feuille, cit. 10; fonction, cit. 5. || Des œufs du jour, pondus le jour même. || Le menu, le plat du jour.La fête, la solennité du jour (→ Antienne, cit. 1; honneur, cit. 76). || L'office, le saint du jour. Par ext. || L'ordre du jour. Ordre (cit. 13, 14 et 15). — ☑ Du jour au lendemain : d'un moment à l'autre, sans intervalle, sans transition.
43 (…) cela ne se trouve pas du jour au lendemain.
Racine, Lettres, 184, 1er août 1698.
44 Si bien assise en effet que soit une maison de commerce, l'obligation de restituer du jour au lendemain une pareille somme ne va pas sans certains ébranlements (…)
Pierre Benoit, Mlle de la Ferté, p. 84.
À jour : au courant. || Mettre à jour; mise à jour (→ Date, cit. 5; intérieur, cit. 12). || Avoir ses comptes à jour; livre de commerce à jour. || Mettre, tenir sa correspondance, son courrier à jour. || Mettre à jour une encyclopédie, un ouvrage de droit. Actualiser.
4 Durée d'un jour. Journée. || En un, en plusieurs jours (→ Arriver, cit. 64). || « Qu'en un lieu, en un jour, un seul fait (cit. 6) accompli… » || En peu de jours (→ Arrêter, cit. 16). || Passer, vivre un jour, un seul jour sans elle (→ Aimer, cit. 18). || Tout le jour (→ Assemblée, cit. 2). || Un jour entier, plein. || Un caprice de quelques jours (→ Amour, cit. 12). || Restez donc ici quelques jours (→ Arranger, cit. 20). || Le jour paraît long, passe vite. — ☑ Loc. Long comme un jour sans pain.
Jour d'arrêt (cit. 7). || Jours de prison. → ci-dessous, infra cit. 53, absolt.
Par jour : dans une journée. Journellement, quotidiennement. || Une, plusieurs fois par jour, une fois (cit. 7) le jour (→ Communier, cit. 1). || Dix heures par jour (→ Asseoir, cit. 38). || Payer qqn, donner à qqn tant par jour (→ Barboter, cit. 10). || Une idée par jour, chaque jour.
45 Émile de Girardin (…) annonça, le 29 février 1848, qu'il ouvrait une colonne de son journal, La Presse, à la discussion de toutes les idées justes et utiles que les lecteurs voudraient suggérer. La colonne s'appelait « Une idée par jour ». La rubrique, affirme-t-on, ne parut qu'une seule fois (…)
Guerlac, les Citations françaises, p. 228.
Au jour le jour. a Gagner sa vie, vivre au jour le jour, en gagnant seulement, chaque jour, de quoi subsister (→ Filer, cit. 1). Fig. || Vivre, faire quelque chose au jour le jour, sans se préoccuper du lendemain, sans prévoir l'avenir.
46 Lucien vécut au jour le jour, dépensant son argent à mesure qu'il le gagnait, ne songeant point aux charges périodiques de la vie parisienne (…)
Balzac, Illusions perdues, t. IV, p. 809.
47 Vivre au jour le jour, sans souci du lendemain, sans préoccupations pour l'avenir, sans doutes, sans craintes, sans espoir, sans rêves (…)
Flaubert, Correspondance, 28, 24 févr. 1839.
Vieilli ou régional (même sens). || Au jour la journée.
47.1 (…) un de ces artisans, pauvres de père en fils, qui vivent aujourd'hui au jour la journée, et qui meurent aussi gueux que quand ils sont nés.
A. Galland, les Mille et Une Nuits, t. III, p. 231.
b D'une manière régulière, au fur et à mesure. || Le travail avance au jour le jour.
48 Je déplore de ne point avoir pris note, au jour le jour, de tout ce qu'il nous fut donné de voir et d'éprouver (…)
Gide, Ainsi soit-il, p. 124.
De jour, se dit d'un service de vingt-quatre heures. || Il est de jour. Service (de). || L'officier de jour.
49 Il était de jour lorsque Monsieur le Prince attaqua les lignes (…)
Racine, Notes historiques, IX.
5 (Déb. XIIe). || Un, des jours. Durée d'un jour, considérée d'après le caractère de ce jour ou les événements qui le remplissent. Journée.
(V. 1274; d'après le temps qu'il fait). || Les beaux jours (→ Ainsi, cit. 22; 1. air, cit. 7; été, cit. 4; hélas, cit. 6). Par métaphore. || « C'est le soir d'un beau jour » (→ 1. Fin, cit. 23, La Fontaine). || Les jours les plus chauds, caniculaires, torrides (→ Bas-fond, cit. 2; imprégner, cit. 6). || Un jour de pluie. || Jours d'orage, de gelée (→ 1. Fumer, cit. 11).(1844, in D. D. L.). || Ennuyeux comme un jour de pluie (→ Confiner, cit. 10).
50 Ainsi, durant les jours pluvieux de novembre,
Me voilà donc contraint de rester dans ma chambre (…)
Baudelaire, Poèmes attribués, III.
(D'après le caractère religieux, social ou légal). || Jour de fête (cit. 2, 3 et 5) religieuse, liturgique. || Les jours du calendrier liturgique ( Férié). || Jours aliturgiques. || Fêtes tombant le même jour ( Occurrent). || Période de huit, de neuf jours ( Octave, neuvaine). || Le jour de Pâques. || Jour des Rois ( Épiphanie). || Jour du Seigneur ( Sabbat; dimanche). || Jour des Morts : le deux novembre. || Jour de la Fête-Dieu (cit.), de la Saint-Jean (→ Fixer, cit. 22).Jour de Dieu ! sorte de juron.Jour de colère ( Dies irae). || Le jour du Jugement (→ Compte, cit. 25).Jour de fête légale. || Jour férié. || Jour de fête. Fête (→ Attrister, cit. 7; héros, cit. 6; hors, cit. 2). || Jour calendaire.Les jours gras (cit. 3 et 5), maigres. || Le jour de la fête patronale. || Le jour anniversaire de l'armistice, et, ellipt, le 11 Novembre, jour de l'armistice.
Jour ouvrable, ouvré (où l'on travaille).(XIVe). Vx. || Jour ouvrier.
Dr. || Jours utiles, pendant lesquels un acte peut encore être accompli. || Jours de planche, pendant lesquels un navire « reste à la disposition des affréteurs ou des destinataires pour le chargement ou le déchargement de la cargaison » (Capitant).
Anciennt (dans une période de restriction, spécialt en 1940-1945, en France).Les jours avec et les jours sans (un produit, une denrée).
50.1 — Salut ! dit-il en pénétrant à l'intérieur de la buvette.
Une vieille femme borgne à cheveux gris, rinçait des verres dans un baquet.
— Jour avec, n'est-ce pas ? dit Simon qui désirait un peu d'alcool. Qu'avez-vous à me servir ?
Francis Carco, les Belles Manières, p. 103.
(D'après l'emploi qui est fait de la journée). || Jour de travail. || Jour de repos, de sortie, de promenade (→ Canard, cit. 2). || Jour de départ, d'arrivée (cit. 2), d'entrée (→ Arc, cit. 15). || Jour d'ouverture (→ Assesseur, cit. 2), de relâche, de fermeture. || Jour de marché (→ Bourg, cit. 1; fondouk, cit. 2). || Jour de gala (cit. 6), de réception.
51 Pour satisfaire aux besoins de son esprit, madame Rabourdin prit un jour de réception par semaine (…)
Balzac, les Employés, Pl., t. VI, p. 868.
Emplois absolus. a Vieilli ou dans un usage mondain. || C'est son jour, son jour de réception.
52 Je n'ai dîné chez moi que les jours où nous avons eu les gens qu'on appelle des amis, et je n'y suis restée que pour mes jours. J'ai mon jour, le mercredi, où je reçois.
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 252.
52.1 Je vais aux « Jours » des uns, des autres, dîners, soirées.
Alphonse Daudet, l'Immortel, p. 179.
b On lui doit quinze jours (de travail, de salaire). || Payer, donner ses huit (cit. 2) jours à un domestique.
53 (…) c'est à lui tout naturellement qu'elle s'adressa pour réclamer son dû. Plus de quinze jours qu'on lui devait, et ses huit jours.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XXIV.
c Jour de punition (notamment dans l'armée). || L'adjudant lui a flanqué huit jours. argot milit. Cran.
(D'après le caractère heureux ou malheureux, important ou non).REM. En ce sens, jour, surtout au pluriel, désigne une durée indéterminée. — Jours de deuil, de douleur, de malheur, de misère, de souffrance (→ Arriver, cit. 42; envoler, cit. 7; heureux, cit. 53).Relig. || Jour de colère (→ Dies irae). || Jours de bonheur, de joie (→ Désenchanter, cit. 3). || Ami, compagnon des bons, des mauvais jours (→ Attacher, cit. 100). || Jours néfastes, tristes (→ Fortune, cit. 18; implorer, cit. 1). || Jours critiques. || Jours infortunés (cit. 1), fortunés (cit. 3). || Jours heureux (→ Autant, cit. 24). || Aujourd'hui, c'est un beau, un bon jour pour moi. — ☑ Loc. Vx. Souhaiter le bon jour. Bonjour.Jour faste, favorable, à marquer d'un caillou blanc.Jour solennel; grand jour. || Le public des grands jours (→ Gêner, cit. 26).(Hist.). || Les grands jours : assises extraordinaires tenues dans une province par des juges tirés des cours supérieures.« Le jour de gloire (cit. 14) est arrivé ». || Jour décisif, historique.Le jour de qqn, celui où il, elle est à l'honneur, qui lui est favorable. || Rien ne marche, aujourd'hui, ce n'est pas mon jour.
54 C'est Monsieur le Conseiller (…) qui vous souhaite le bon jour (…)
Molière, la Comtesse d'Escarbagnas, III.
55 (Ses vertus) ont fait du jour de sa mort le plus beau, le plus triomphant, le plus heureux jour de sa vie.
Bossuet, Oraison funèbre de Michel Le Tellier.
56 Sangaride, ce jour est un grand jour pour vous.
Quinault, Athys, I, 6 in Littré.
57 Messieurs ! ce sabre (…) est le plus beau jour de ma vie.
Henri Monnier, Grandeur et décadence de M. J. Prudhomme, II, 13.
Jour attendu où un grand événement doit se produire. (1796). Vx. || Le jour du peuple, du grand œuvre, le moment de la Révolution.mod. Le grand soir.
Milit. Le jour J, fixé pour une attaque, une opération militaire.Par ext. Jour fixé pour une entreprise importante.
57.1 Pour tout arranger, je m'aperçus après calcul des tours de gardes que la surveillante chargée de me fouiller la veille du jour J. était exactement celle qu'il ne me fallait pas.
A. Sarrazin, la Traversière, p. 213.
Hist. || les Cent-Jours. Cent.
(1297). Plur. Spécialt. Jours où se tient une assemblée, des assises.
Être dans un jour de gaieté, de bonne humeur. || Avoir son jour d'entêtement (→ Enfourcher, cit. 1).Être dans son bon, son mauvais jour.
6 Espace de temps, époque marquée par des circonstances, des événements. Époque. || Les jours héroïques, anciens, passés (→ Bulletin, cit. 3; ensevelir, cit. 20; fidèle, cit. 15). || Dans les anciens jours (→ Autel, cit. 24). || « L'homme des anciens jours » : le vieillard (Chateaubriand, Atala). || « Je me souviens/Des jours anciens/Et je pleure… » (Verlaine).Nos jours : notre époque (→ Badiner, cit. 8). — ☑ De nos jours : à notre époque. Actuellement, aujourd'hui (→ Arrière-garde, cit. 3; ascension, cit. 9, baron, cit. 4; camouflage, cit. 2).Jusqu'à ce jour, jusqu'à nos jours (→ Accorder, cit. 7; homme, cit. 6).
58 Mais peut-être que nos neveux regretteront la félicité de nos jours avec la même erreur qui nous fait regretter le temps de nos devanciers (…)
Bossuet, 4e sermon pour la fête de tous les saints.
Du jour : de notre époque. || Le goût (cit. 48 et 50) du jour, la mode du jour (→ Insuccès, cit. 2).C'est le héros du jour, l'homme du jour, le héros du moment.
59 (…) la métaphysique du jour diffère de celle de l'antiquité (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, II, 3.
7 Un jour : un court espace de temps, peu de temps. Moment. || En un jour (→ Achéron, cit. 1; année, cit. 4; blanchir, cit. 12).Prov. Paris n'a pas été bâti en un jour. || Un asile d'un jour (→ Attendre, cit. 14). || Vedettes d'un jour. Éphémère (fig.). → Fouetter, cit. 6. || Cela n'aura qu'un jour (→ Aveugle, cit. 17).On dit parfois (dans le même sens). || Deux jours, trois jours.
60 Ce n'est pas l'ouvrage d'un jour.
La Fontaine, Fables, XII, 14.
61 Mille ans ne sont qu'un jour à ses yeux (de Dieu).
Massillon, Carême, Rechute, 1.
62 Pourquoi penser aux plaisirs, quand on n'a que deux jours à vivre.
Mme de Maintenon, Lettre à Mme de Caylus, 2 nov. 1717.
63 L'homme vit un jour sur la terre
Entre la mort et la douleur (…)
Lamartine, Premières méditations, XXXVII.
8 (Mil. XVIe; au plur., v. 1135). Journée, moment de la vie (de qqn). || Notre premier ( Naissance; → Affection, cit. 6), notre dernier jour ( Mort). || Les derniers jours d'un condamné. || Tous les jours de sa vie.Absolt. || Les jours de qqn, ses jours. Vie (→ Âge, cit. 24; expérience, cit. 32; fatal, cit. 11). || L'auteur, les auteurs (cit. 11) de ses jours. || Abréger (cit. 7), finir (cit. 4) ses jours (→ Détruire, cit. 39; éterniser, cit. 5). || Attenter (cit. 6) à ses jours, faire le sacrifice de ses jours (→ Balancer, cit. 20). || Passer, user, gaspiller (cit. 3) ses jours (→ Auprès, cit. 12; genre, cit. 12). — ☑ Couler des jours heureux.Vx et littér. || Les Parques filent (cit. 4 et 5) les jours, se jouent (cit. 50) de nos jours.Jours filés d'or et de soie, heureux.Les beaux jours. Jeunesse, printemps (de la vie). → Âge, cit. 46. — ☑ Les derniers jours, les vieux jours de qqn. Vieillesse (→ Assurer, cit. 13; hospice, cit. 1; intense, cit. 4).
64 (Car nous sommes d'hier, et ne savons rien, parce que nos jours sur la terre sont comme l'ombre) […]
Bible (Sacy), Livre de Job, VIII, 9.
65 (…) des jours filés d'or et de soie, et la vie la plus fortunée (…)
Beaumarchais, la Mère coupable, I, IV.
66 Il y a si peu de jours dans la vie : faites que pas un d'eux ne ressemble au suivant.
Pierre Louÿs, les Aventures du roi Pausole, I, IX.
Relig. Journée (dans la vie du monde). || Les derniers jours, qui précèdent le jugement dernier. || Les saints des derniers jours : les Mormons.
CONTR. Obscurité. — Nuit. — Soir, soirée.
DÉR. Journade, journée.
COMP. V. Ajourer, ajourner. — Aujourd'hui, bonjour, contre-jour, demi-jour, toujours. — Jourd'hui.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jour — jour …   Dictionnaire des rimes

  • jour — (jour ; au pluriel, l s ne se lie pas : des jour heureux ; cependant plusieurs la lient : des jour z heureux) s. m. 1°   Clarté donnée à la terre par le soleil. 2°   Espace de temps qui s écoule entre le lever et le coucher du soleil. 3°   Espace …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jour — Jour, m. Dies. Semble qu il vient de Diurnus, ostant la lettre d, et changeant i, voyele en i consonante. Les Hebrieux disent Iom, pour jour, dies, comme se dit aussi en aucunes provinces de ce Royaume où on dit es Joun, pour il est jour, Dies… …   Thresor de la langue françoyse

  • jour — JOUR. s. m. Clarté, lumiere que le soleil respand lors qu il est sur l horison, ou qu il en est proche. Grand jour. beau jour. jour clair & serain. petit jour. la pointe du jour. au point du jour. devant le jour. sur le declin du jour. à jour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Jour De L'an — Feux d artifices pour le nouvel an à Londres. Autre nom Nouvel An Type Fête du calendrier Signification Célébration du premier jour du mois de janvier …   Wikipédia en Français

  • Jour de l'An — Feux d artifices pour le nouvel an à Londres. Autre nom Nouvel An Type Fête du calendrier Signification Célébration du premier jour du mois de janvier …   Wikipédia en Français

  • Jour de l’An — Jour de l an Jour de l an Feux d artifices pour le nouvel an à Londres. Autre nom Nouvel An Type Fête du calendrier Signification Célébration du premier jour du mois de janvier …   Wikipédia en Français

  • jour — jour; jour·nal·ary; jour·nal·ese; jour·nal·ism; jour·nal·ist; jour·nal·is·tic; jour·nal·ize; jour·ney·man; jour·no; jour·nal; jour·ney; jour·nal·is·ti·cal·ly; jour·nal·iz·er; …   English syllables

  • jour — 〈[ʒu:r]〉 → à jour * * * Jour [ʒu:ɐ̯ ], der; s, s [frz. jour, eigtl. = Tag < spätlat. diurnum < lat. diurnum = der tägliche Bedarf an Nahrungsmitteln, zu: diurnus = täglich]: 1. (veraltend) [Wochen]tag, an dem regelmäßig Gäste empfangen… …   Universal-Lexikon

  • Jour — 〈[ ʒu:r] m. 6〉 Empfangstag ● Jour fixe festgesetzter Tag (an dem man sich regelmäßig trifft) [frz., „Tag“] * * * Jour [ʒu:ɐ̯ ], der; s, s [frz. jour, eigtl. = Tag < spätlat. diurnum < lat. diurnum = der tägliche Bedarf an Nahrungsmitteln,… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.